L’invitation

 L’été permet beaucoup de choses et notamment de lire des BDs qu’on avait loupé lors de leur sortie. En effet, la trève des confiseurs se produit au mois d’août pour les libraires de BD. Alors avec un été pourri tel que nous l’avons connu et des vacances de toute façon raccourcies du fait du changement  de job, ben il ne reste qu’à flâner entre les rayons à la recherche du truc qu’on aurait manqué. Ce fut mon cas cet été avec l’album de Jim et Mermoux “L’invitation” (Editions Vents d’Ouest 152 pages).

Cette invitation c’est d’abord l’esprit de Jim qui trouve toujours des développements à ses histoires personnelles. En effet, le scénariste nous confie en fin d’album que tout est parti d’une illumination en fin de soirée à quelques kilomètres de Montpellier.

L’auteur dine dans un trou perdu, mais voilà que reprenant la route la voiture ne démarre pas. Il appelle un premier pote qui bredouille une excuse bidon. Jim se rend compte qu’il n’a pas envie de venir perdre sa soirée. Il joint ensuite une copine qui malgré le fait qu’elle soit déjà couchée n’hésite pas une seconde à venir dépanner son ami.

De là nait l’intrigue: Si demain je me mets dans la même situation pour éprouver la sincérité de mes copains, qui se déplacera? Chacun est en droit de se poser cette question. Est-il nécessaire de passer à l’acte? Si oui, quelles en seraient les conséquences une fois vos potes débarqués au milieu de nulle part s’apercevant que vous n’êtes pas du tout dans les emmerdes. Et puis, que penser de ceux qui ne sont pas venus?

Je vous laisse le soin de savoir d’abord si vous seriez capable d’avoir le désir d’éprouver de la sorte l’amitié de vos potes; ensuite, ce qui est plus intéressant à mon sens, de savoir si vous seriez capable de vous lever à point d’heure afin d’aller aider un ami qui vous dit qu’il a besoin de vous…

 La conclusion de Jim est plutôt sympa, les rebondissements sont nombreux servis par un dessin qui n’est pas a tombé par terre mais qui accompagne correctement cette histoire de potes. Vous avez 150 pages pour découvrir où tout cela peut mener. Je vous laisse avec cette Invitation, personnellement je n’ai pas été appelé…

Vents d’Ouest – 152 pages

Auteur: Perusat Herve

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.