L’homme à la tête de chou, Jean-Claude Gallotta, Rond-Point

Le sexe et la sensualité, c’est donc de la lingerie, des chemises ouvertes et des mains dans l’entre-jambe ? Vulgaire simulation ! 

Où sont les silences ? Où est le souffle ? Le temps qui passe ? La fragilité ? L’âme de l’histoire ? 

Rien ne vient vibrer au delà de la scène. Rien n’apporte à la musique. Rien ne se dit. Qu’une grotesque illustration des chansons par la danse. Un très mauvais clip.

Jusqu’au 29 septembre 2019
Jean-Claude Gallotta
Théâtre du Rond-Point

Auteur: Léa Gautier

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.