L’ame de Paris

L’ame de Paris certes mais le coeur en Angleterre!

Du riff carré, une voix féminine qui s’amuse avec une voix masculine, une batterie bien coiffée… bienvenue dans l’univers très british de French Boutik, le groupe qui doit le plus détesté le Brexit.

On ne peut pas être plus européen lorsqu’on est Français et que l’on se prend pour un Mod, ersatz joli de Paul Weller ou Ray Davies. En tout cas le quatuor filles garçons a une excellente initiative.

Ils racontent leur pays et leur capitale comme s’ils étaient des petits voyous anglais donc espiègles et mélomanes! Zelda et ses camarades aiment le lyrisme de la pop anglais, la douceur mélodique pour gratter les blessures et les amertumes.

De nos jours, l’exercice n’est pas évident. La violence et la démonstration ont plus le vent en poupe ces derniers temps. Eux, on pourrait limite, les accuser de poésie.

Mais elle fait vraiment du bien leur apparente naïveté! Ils envisagent leur pop comme de l’anthropologie et s’amuse des moeurs parisiennes pour y trouver l’âme de la ville. Elle échappe avec eux aux clichés franchouillards. Elle devient une idée élégante, british et souvent drôle. L’effort est curieux. On est pas dans la grande nouveauté mais assurément ca a le mérite d’être très original. Et fuck le brexit!

Heavy soul rec – 2019

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.