From the fires

Vous êtes sur la route des vacances? Vous rêvez d’évasion et de grands espaces? Vous brulez le bitume? Mettez donc le disque très vintage des Greta Van Fleet et vous vous retrouverez dans Retour Vers le Futur… dans une voiture qui permet le voyage dans le temps!

En tout cas, le trois frères Kiszka ont mis au point une machine qui permet de revenir sur les heures glorieuses et dépaysantes du hard rock! Pas celui très cuir et très dark. Non, celui très chevelu et électrique. Celui de Led Zeppelin.

Robert Plant a d’ailleurs fait remarqué que Greta Van Fleet était son descendant direct. Le lion anglais respecte donc le travail incroyable des musiciens de Frankenmuth dans le Michigan. Les péquenauds ont une oreille attentive sur les années 60 et 70. Josh Kiszka, Jake Kiszka, Sam Kiszka et le batteur Danny Wagner font revivre littéralement l’épopée du rock pur et dur, celui qui se joue à fond!

En trente deux minutes, tout est dit, tout est fait, tout est entendu. On est conquis par la démonstration dévastatrice. La mandoline, les échos, l’orgue hammond, la voix aigue, la batterie cogneuse et les combats de guitares, on a droit au catalogue.

Mais ce ne sont pas des copieurs. Les chansons sont plutôt réussies. Sous influences et sous les références, le groupe parvient à exister avec des refrains entêtants et une exigence que l’on n’entend peu.

Il nous font retraverser le flower power et toutes les utopies psychédéliques et terrassantes des années 60. On est sur la route 66. On est dans les champs. On est dans le plaisir le plus saint, le plus fou, le plus électrisant. Après ce petit disque, on sait pourquoi on aime le grand Rock… Avec un grand Hard!

Republic – 2017

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.