Coastline

Allez on poursuit un peu l’été avec cet album d’électro pop assez reposant et donne l’envie de voyager. Un disque parfait pour supporter la reprise et le quotidien!

Geoffrey est un artiste venu du Canada. La pochette de son tout premier disque nous envoie directement sur une plage californienne. Un espèce de rêve ou de mythe américain. Le trajet est long entre les deux endroits et cela a inspiré l’artiste découvrer dans le The Voice Canadien.

Le bougre a du talent. Il fait dans l’electro pop comme tant d’autres jeunes artistes qui veulent en découdre avec le succès. Mais il est vrai que Geoffrey ne fait pas comme les autres. C’est très artisanal et très sensible.

Il a des bases pop assez fortes et marquées mais aussi des petites touches franchement originales. Les ordinateurs ne sont pas froids. Il ne dénonce pas l’inhumanité ou plutôt, il fait de jolis détours mélodiques pour gérer toute sa mélancolie et ses tourments.

Lent, le disque est pourtant agréable car il nous embarque dans une ambiance de départ, de poésie et veut échapper à la morne existence. Sa musique cherche la transcendance. Il y arrive de temps en temps. On apprécie les trouvailles. Il connait très bien Chet Faker, James Blake, et d’autres héros de l’electro fraiche! Mais il a un petit soleil dans son style qui fait toute la différence. Il est dans l’air du temps ce jeune homme encore trop poli mais cette volonté de nous attraper est une qualité qui fait tout le charme chaleureux de Coastline.

On the road again!

Bonsound records – 2017

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.