Cendrillon, Karine Tabet, Compagnie Nomadesques


Une adaptation truculente et détonante du conte de Perrault. Bravo !

Après les succès du Loup est revenu, Le Chat Botté et Tout Molière… ou presque !, la compagnie Les Nomadesques revisite aujourd’hui le célèbre conte de Perrault adapté par Walt Disney. Le trône, le carrosse, la robe apparaissent comme par enchantement. Les scènes du Disney deviennent comme des tableaux, certains fluorescents mettant en scène Cendrillon, le bal, les sœurs, la marraine, le prince charmant et l’amour.

On retrouve tout ce qu’on aime des spectacles des Nomadesques dans cette nouvelle création: beaucoup d’humour dans les mots, les situations, un grain de folie, des personnages tordants, burlesques, décalés, et une énergie débordante !

Le duo des deux sœurs Javotte et Anastasia comme Dupond Dupont nous font rire. Dans l’œil des Nomadesques, elles sont plus amusantes que méchantes . Le prince, lui, cherche une princesse le cœur sur la main. La marraine invente une formule magique répétée gaiement par les enfants : Poulet frit et poulet froid, p’tit pipi et têtes de chat. Les tubes actuels rythment l’ensemble et font danser petits et grands.

Les enfants, l’œil qui brille, applaudissent, participent. Les plus grands se disent que décidemment on adore la Compagnie Nomadesque qui revisite nos classiques avec talent et imagination débordante.

A partir du 07 octobre 2017

Théâtre de l’Alhambra

21, rue Yves Toudic 75010 Paris
Tel : 01 40 20 40 25

 

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.