Captain Marvel

Juliette Binoche est une héroïne pour ma camarade! Mais elle ne fait pas le poids en face de Captain Marvel, première super héroïne de Marvel qui tente d’avoir sa Wonder Woman!

Et ce n’est pas gagné lorsque la célèbre et fastueuse maison de production se met à copier les voisins. Non, on ne parle pas de DC Comics qui gèrent les affaires de Superman, Aquaman, Batman et donc Wonder Woman. Non, le 21e film de Marvel est en fait très proche de Star Trek, autre saga qui se passe au dessus de nos têtes.

Des aliens avec des oreilles pointues. Des sauts dans le temps ou dimensions. Des batailles dans l’espace. Des apparences trompeuses. Franchement, vous remplacez la sage Brie Larson (clone de Keira Knightley yankee) par l’équipage de l’Enterprise et vous êtes dans l’univers Starfleet!

Mais non, nous sommes bien dans l’univers Marvel. Le film va donc s’appliquer à nous installer sa championne à une place de choix. Pour cela, elle va trouver l’aide de Nick Fury, toujours aussi à l’aise face à l’inexplicable. Elle va croiser quelques personnes que l’on a déjà vu dans les films Marvel et elle sera peut être importante pour la suite des Avengers.

Les auteurs, venus du cinéma indépendant, reproduisent avec gourmandise les années 90. On se croirait dans Terminator 2. La meilleure idée du film: le tshirt de Nine Inch Nails sur notre nouvelle super héroïne!

Autrement, ils ne bouleversent pas grand chose. Notre copine va découvrir tout un morceau de son passé, en se retrouvant sur Terre après avoir rendu la justice dans les quatre coins de la planète.

C’est tout à fait classique et pas déplaisant du tout. Bon, franchement, ca tourne un peu en rond mais il est vrai que le coté féminin de l’aventure ne manque pas de charme surtout quand Annette Bening, actrice rare et précieuse, vient discuter super pouvoir et responsabilités avec Brie Larson, qui a tout de même la chance d’être secondée par Samuel L Jackson rajeuni et Jude Law très convaincant dans son armure de guerrier héroïque.

Banal mais pas mauvais, Ce Captain Marvel remplit sa mission de solide divertissement mais donne surtout l’envie de jeter un coup d’oeil sur la saga tout aussi tentaculaire de Star Trek. L’effet n’était pas voulu mais Star Trek, c’est quand même autre chose!

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.