Avengers Endgame

L’orgie super héroïque continue…

Alors, on avait laissé Iron Man dans le pétrin et dans l’espace. Thanos, gros molosse violet prenait le controle des pierres magiques et mettait une grosse rouste à l’humanité.

Tous les super héros de Marvel sont là pour affronter le dictateur de l’espace. Les costumes sont bien repassés. Il y a du latex. Il y a des masques. Des muscles. Il y a même les gardiens de la Galaxie. Bref, il y a du choix.

Marvel a préparé son coup depuis des années. Il fabrique son univers avec des liens entre toutes ses franchises. Il marque l’histoire avec cette grande réunion de héros de tout poil. C’est amusant, jouissif pour les lecteurs des bédés mais tout cela est très convenu.

Disney, alias Marvel, prend peu de risques. Le charisme des super héros et de leurs interprètes nous permettent de gober à peu près n’importe quoi. On a nos préférés (Hawkeye joué par le génialissime Jeremy Renner). On a nos déceptions (Captain Marvel avec son nouveau brushing). Mais ici, l’union fait la force… et la limite du film!

Donc dans ce deuxième volet, il va encore se passer mille choses et vous aurez votre lot de surprises qui ne faudra pas spoiler. La mécanique est connue et les frères Russo garantissent le spectacle. Chaque héros a sa petite scène, sa partie à jouer et Thanos à affronter!!

Est ce que ca fonctionne? Ca dépend. L’ampleur du projet est tel que ca ne ressemble plus vraiment à un divertissement de grand écran. Y a bien la musique de Alan Silvestri qui fait preuve de force pour retrouve de l’héroïsme épique et nous accrocher à une histoire qui va trouver une pirouette temporele qui n’aurait pas déplu à Star Trek.

Le destin de Thor amusera, c’est certain. La force comique de son comédien permet un peu de dérision dans ce film trop sérieux. Mais à force de regarder dans le passé et dans le futur, les réalisateurs assument maladroitement le présent avec un développement assez long et paresseux. Trois heures tout de même!

Pour leur défense, tous les personnages de Marvel viennent faire coucou. Le milieu du film est plus marrant mais on ne dira rien sur la subtilité de narration pour que l’on assiste à une sorte d’auto rétrospective des films Marvel. C’est ce qu’il y a de plus palpitant dans ce final peu spectaculaire finalement puisque totalement prévisible.

Heureusement Marvel a prévu des départs et des arrivées. La fin d’un cycle et le début d’un autre, c’est ce que veut être cet épisode. Par contre, s’il veut être un vrai film de cinéma, ca ce n’est pas sûr.

Au suivant!

Avec Robert Downey Jr, Chris Evans, Mark Ruffalo et Brie Larson – 24 avril 2019 – disney – 3h01

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.