Atlas shoulders

Ils ont un physique de rugbymen mais un petit coeur tendre qui leur fait écrire de jolies chansons qui mériteraient beaucoup de succès…

Et ca semble pas mal marcher pour les frangins Pierce. Jack et Pat sont très costauds. La musique, ils l’ont joués dans la rue. A Melbourne et dans de nombreux pubs australiens. Comme de vrais Wallabies, ils ont de larges épaules mais ils savent surtout raconter de belles histoires avec quelques instruments qu’ils s’échangent avec joie et bonne humeur.

Toute personne qui voit les deux lascars en concert sera conquis par le sourire permanent et la complicité réel des Jack et Pat Pierce. En Australie, ils se sont faits un solide réputation. Ils comptent bien faire la même chose un peu partout dans le Monde.

Après des EP impressionnants, ils sortent leur premier album et la déception pointe un peu. Ca sent la redite. Ils axent sur les refrains entêtants et multiplient les chansons aigres douces mais généreuses.

Cela donne un disque qui se répéte un peu. Heureusement ce n’est jamais mauvais. Au contraire, ca nous réconcilie un peu avec le fameux terme “pop rock” si cher à nos radios commerciales. On est dans un esprit cool avec la volonté de faire le bien. Ce sont deux grands et farouches rêveurs. C’est mignon tout plein. Comme si les deux musculeux étaient simplement des bisounours mélomanes. Ca peut suffir à notre bonheur.

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.