Rocketman

Tu es une vieille star! Tu as du mal à remplir les salles! Tu veux soigner ton ego? He bien Hollywood t’attend pour faire un joli film coloré à ta gloire!

Après Queen, c’est au tour d’Elton John de frapper à la porte des grands studios avec une version romancée de sa vie tumultueuse, entre les drogues, l’alcool, le sexe et les ordonnances un peu trop chargées. A la différence de Bohemian Rhapsody, Rocketman a le grand mérite d’affronter les vrais soucis de la star anglaise.

Mais Elton John a vu sa vie épargnée par cet amour sûr pour la musique, qu’il a partagé avec son ami de toujours, Bernie Taupin. Alors son biopic ressemblera à une comédie musicale. Bonne idée: le réalisateur, qui a dépanné sur le biopic de Queen, Dexter Fletcher, brouille les pistes. La réalité sera tordue autour des chansons du binoclard rigolard mais toxico!

La biographie d’Elton John joue donc avec la vérité. L’égo de la star est soigné par l’essence de son talent, qui sauvera la vie plus d’une fois à l’artiste qui a explosé à l’âge de 23 ans, aux Etats Unis.

Rocketman devient donc une comédie musicale qui ne brise pas les tabous, qui contourne avec habileté tout ce qui fache et qui fait le boulot avec une rigueur presque britannique. La vie d’Elton John est une grande fiesta qui va l’entrainer au bord du gouffre mais lui offrir une gloire unique en son genre.

Ca manque clairement de caractère et de personnalité. Elton John produit donc aucune remise en question. Mais le traitement cherche à surprendre. Ce qui est déjà pas mal quand on a droit à l’habituel discours autour de la figure du génie incompris, de la folie du succès ou de la dangerosité des drogues!

Le jeune Taron Egerton fait le job pour interpréter le solitaire et excentrique héros. Le reste du casting est excellent. La vie de la star méritait certainement un long métrage. Et les numéros musicaux sont un ravissement pour tout cinéphile. Mais ces élans de folie sont trop controlés. Trop sages. Quand on compile tous les excès d’Elton John, un punk aurait pu et du faire le film…

Avec Tara Egerton, Bryce Dallas Howard, Jamie Bell et Richard Madden – Paramount – 29 mai 2019 – 2h01

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.