Livres, Polar

American Dirt, Jeanine Cummins, 10-18

Dès la première phrase, on est happé par cette histoire à la violence effroyable et saisissante: « L’une des premières balles surgit par la fenêtre ouverte, au dessus de la cuvette des toilettes devant laquelle se tient Luca. »

Miraculeusement rescapés d’une tentative de meurtre, Lydia et son fils de 8 ans, Luca, tenteront de fuir le Mexique en devenant Migrants. Avec American Dirt, l’autrice Jeanine Cummins nous plonge dans l’horreur absolue, celle des cartels et de l’émigration, en même temps qu’elle nous convie à un voyage où l’humanité peut, aussi, recéler une solidarité inattendue et de l’amour précieux.

« Je m’appelle Danilo. Quand vous serez arrivées là où vous voulez aller, quand vous aurez un boulot et une maison agréable e que vous rencontrerez un beau garçon, un gringo, que vous serez mariées et aurez des enfants, quand vous serez de vieilles dames et que vous borderez vos nietos dans leur lit, je veux que vous leur racontiez qu’un jour, il y a bien longtemps, vous avez rencontré à Guadalajara un homme sympa nommé Danilo, qu’il a marché avec vous et qu’il balançait sa machette de gauche à droite pour dissuader les crétins d’avoir de mauvaises idées ».

La description d’un Mexique gangrené par le trafic de drogue et son cortège de corruption est terrifiante. Aucune couche de la société n’est épargnée, personne n’est digne de confiance, et si les trafiquants savent se montrer séduisants et généreux, ils sont en réalité des brutes sanguinaires jamais repues de violence.

La description de la situation des Migrants est bouleversante. Ce n’est ni par envie ni pour céder à une quelconque chimère qu’ils quittent leur pays , c’est tout simplement parce qu’ils n’ont le choix. Pour tenter d’échapper à la violence qui règne en Amérique du Sud, ils devront – au péril de leur vie – sauter sur un train de marchandises en marche pour tenter de rejoindre le Nord.

« Certains d’entre vous tomberont du train. Beaucoup seront estropiés ou blessés. Beaucoup mourront. Beaucoup, beaucoup d’entre vous seront kidnappés, torturés, victimes de traite ou rançonnés. (…) Seul un sur trois d’entre vous arrivera vivant à destination. Est-ce que ce sera vous? »

Cette enquête en forme de thriller haletant et instructif est addictif ; ce roman est redoutablement efficace et bien écrit. On tourne page après page tant on veut connaître la suite, tant on a envie de savoir si Lydia et Luca vont s’en sortir. Je parie que vous dévorerez les 560 pages sans avoir envie de reposer le livre.

America Dirt,
de Jeanine Cummins
Traduction par Françoise Adelstain et Christine Auché
Éditions Philippe Rey et 10-18 en poche

Previous ArticleNext Article

1 Comment

  1. J’ai lu la chronique qui est parfaite. J’ai ce souvenir de l’histoire d’amour, via la littérature, entre Lydia et son bourreau. Et je suis d’accord sur le fait que le livre se dévore, mais je me souviens aussi que je l’ai posé parfois parce que je trouvais ça trop dur. Dans un autre registre, cela me fait penser à My Absolute Darling, de Gabriel Tallent, où l’immense plaisir de lecture est mêlé au malaise suscité par ce qui est raconté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.