Twin Fantasy

Il a la tronche d’Elvis Costello, les envies de Neil Young et le talent de Jason Lytle! Ca fait beaucoup pour un seul homme. Après deux mois sur la route, il était tout à fait logique de vous présenter le conducteur du groupe indie Car Seat Headrest!

Il s’appelle Will Toledo. Il s’est fait tout seul sur le net, sur son bandcamp. Il fut l’une des stars du circuit. Il a logiquement fini par signer avec un label, Matador, connu pour ses signatures indépendantes.

Il fait donc ce qu’il veut. Heureusement il suit une bonne direction. Il suffit de lire les trois noms à l’entrée de cet article. Will Toledo et ses camarades forment un groupe de rock, qui aiment les longues plages mais aussi les raccourcis.

Twin Fantasy n’est pas un nouvel album. C’est la reprise de l’une des ses oeuvres adolescentes. Il a désormais 26 ans et pas mal d’expérience et de succès. En se confrontant à sa jeunesse perdue, Will Toledo renforce le propos et surtout lui amène une force sonore assez impressionnante. Une fois encore, vous avez vu les trois noms au début de la page!

La vulnaribilité est devenu un magma électrique maîtrisé d’un bout à l’autre par le jeune auteur. On est absolument étonné par ses chansons qui dépassent les dix minutes ou les rapides hymnes où l’humour et la douleur se partagent le territoire.

Il écrivait et réalisait tout cela dans sa chambre ou sa voiture. Désormais Will Toledo a un studio pour l’accueillir et il se redécouvre dans un remake impossible de ses efforts passés. On assiste à une petit exploit: transcender l’émotion passée! Les chansons sont superbes et ambitieuses. On quitte la route rassurée avec un tel gars aux commandes du rock indie. Allez bonne rentrée à tous!

Matador – 2018

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.