Tonnerre de feu

Les Eighties continuent leurs vacances dans nos pages. On poursuit notre quete de cinéma de séries B mais qui veut tout de même balancer sur les années Reagan. Prenons un peu de distance et envolons nous!

L’histoire: Traumatisé par la guerre du Vietnam, Frank Murphy vole pour la police de Los Angeles à bord d’un helicoptère. Habitué des nuits, il survole la violence urbaine et se trouve bien embarasser lorsqu’on lui propose de piloter un engin sophistiqué mais plus que dangereux. Entre un complot gouvernemental et des criminels à pourchasser, Murphy trouve aussi le temps de s’engueuler avec sa petite amie…

Le réalisateur: sous estimé, John Badham a tout du Yes man d’Hollywood. Comme Ron Howard, les films sont aussi bons que peut l’être le script. Ce qui veut dire que toute la partie technique sera assurée par ce cinéaste connu pour son film Wargames, qui sortira la même année et annoncera lui aussi pas mal d’angoisses existentialo-technologiques. Il a aussi quelques films cultes dans sa filmographie comme La fièvre du samedi soir ou le très plaisant La Manière Forte. Discret et compétent, John Badham, anglais venu de la télévision, ne fait pas de vague mais fait toujours le job! Une machine de guerre?

L’anecdote: Malcom McDowell joue le badguy dans Tonnerre de Feu. Depuis Orange Mécanique, c’est son fond de commerce et ca semble lui convenir. Il a comme toujours son regard de fou et une froideur glacante. Il joue l’ennemi juré de Roy Scheider, un pilote hors pair. Ce qu’il n’était pas du tout. Si Scheider s’est pris au jeu pour les besoins du film, le méchant était une poule mouillé dès qu’il fallait approcher un hélicoptère.

Le casting: Roy Scheider est la star mythique des Dents de la Mer. Mais il a donc volé dans Tonnerre de Feu et fait d’autres choses. On a oublié qu’il fut dirigé par des grands de l’époque comme Robert Benton ou Bob Fosse. Il fut un complice aigri de William Friedkin. Flic dans French Connection, il est le héros du Convoi de la Peur, film maudit mais devenu culte depuis quelques années. A cause du tournage houleux, les deux hommes ne sont plus jamais parlés.

Pourquoi on aime: Ecrit par le scénariste de Alien, Tonnerre de Feu est une charge féroce sur le tout sécuritaire qui connait un certain succès. Regarder Tonnerre de feu aujourd’hui et vous trouverez que l’écho est très étrange avec notre actualité. En tout cas, le film est une série B sans concession et cela fait bien plaisir. D’autant que la réalisation de Badham est musclée. En suivant un pilote d’hélicoptère, le réalisateur permet une nouvelle vision du décor de Los Angeles. Des années avant Michael Mann, son traitement du polar est original par ses choix de mises en scène ou de perspective. Une paranoia envahit l’espace… Bref, il y a des films qui vieillissent bien et c’est le cas de Tonnerre de Feu.

Quand Badham rimait avec Bad ass…

1983

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.