The Voices 2e Avis

Absolument génial, brillant, drôle, sérieux, étrange, décalé, surprenant, jouissif, glauque, naïf, entraînant, effrayant, songeur… et je pourrais allonger cette liste d’autres mots pour décrire cet ovni, film inclassable, qui tire sur tous les fronts, comme avait pu le faire, en moins élaboré, “Tucker & Dale” ou encore “Severance”.

Du rire au cri, il n’y a qu’une patte et Marjane Satrapi l’a bien compris. Elle arrive à nous l’introduire sans difficulté, sans liaison qui couperait le film avec une finesse déconcertant. Rien n’est laissé au hasard, ni la photographie, ni la scénographie très importante, ni les décors surprenants (Jerry, l’anti-héros habite quand même dans un bowling, il fallait y penser) ni les costumes rose bonbon de son entreprise, ni les dialogues à mourir… de rire.

Ils surprennent, placés pile poil pour nous faire réagir: tout est bien pensé et soigné. Sous la couche très élègante de sang se cache un sujet plus profond et alarmant: la maladie comme seule alternative au mal-être. Pour être bien, Jerry doit faire le mal et le pire dans cette histoire qui n’a rien à dormir debout. C’est tout de même ce que l’on attend, bande de sadiques que nous sommes.

Ca coupe droit et dans le vif: c’est d’une violence très particulière mais le tout est habilement habillé de bonne humeur et de confettis bollywoodiens qui me laissent le sourire aux lèvres. Ryan Reynolds, acteur aux quatre casquettes puisqu’il fait la voix de tous les personnages fictifs, vient ici de signer son meilleur film. Pour les sceptiques, attendez d’entendre ce qu’elles ont à vous dire.

Avis aux amateurs!

Avec Ryan Reynolds, Anna Kendrick, Gemma Arteton et Jacki Weaver – 11 mars 2015 – 1h45

Auteur: Camille Joanny

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.