The Guilty

Un type assis, coincé au téléphone pendant une heure vingt: voici la grande réussite de The Guilty, habile thriller danois qui va vous donner de bonnes sueurs froides!

Un coup de téléphone. Une urgence. Une réponse. Celle d’un flic désabusé, qui doit obligatoirement répondre aux appels, désespérés ou insolites d’une population danoise en état d’ébriété généralement.

Asger Holm est un policier fatigué, qui a bientot fini son service et une femme va l’appeler pour signaler son kidnapping. Le flic ne pourra pas lacher cette affaire et va bizarrement se passionner pour cette affaire étrange.

On ne va pas entrer dans les détails: Le film est justement passionnant par toutes les petites découvertes que l’on va faire entre Asger, le flic taciturne et ce kidnapping inquiétant. Et tout va se faire par la parole et les conversations téléphoniques.

Gustav Moller, le réalisateur, tente le minimalisme extreme. Tout se passera autour de l’appel d’urgence. Le héros est bloqué à son bureau et ne peut que recevoir ou donner des coups de fil. Et vous savez quoi: la regle du polar est respectée. La tension va apparaitre et augmenter.

Habile dans sa réalisation, se concentrant sur le corps et le visage de son comédien, l’excellent Jakob Cedergren, le cinéaste parvient à fabriquer un suspense prenant et même flippant. Il en appelle à notre imagination pour apporter nos images aux appels téléphoniques.

C’est habile. C’est diabolique. Avec des moyens limités, Moller arrive à tirer le maximum de son concept. Si vous avez trop chaud, tentez ce film: il va vous glacer le sang!

Avec Jakob Cerdergren – Arp – 18 juillet 2018 – 1h20

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.