Plaidoiries, Eric Théobald, Matthieu Aron, Richard Berry, Théâtre Antoine

 

Incarnant les grandes figures du barreau, Richard Berry vous fait revivre ces grands procès qui révèlent des faits de société majeurs ayant marqué l’histoire judiciaire de ces quarante dernières années.  À Bobigny, Gisèle Halimi défend l’avortement. En 1976, c’est à la peine de mort que Paul Lombard s’attaque, en voulant éviter la peine capitale à Christian Ranucci. A Clichy-sous-Bois, Jean-Pierre Mignard défend les familles de Zyed Benna et Bouna Traoré, électrocutés dans un poste électrique pour avoir tenté d’échapper à un contrôle de police. En 2006, l’acte infanticide de Véronique Courjault lève le tabou du déni de grossesse. À Bordeaux, le procès de Maurice Papon revisite les heures sombres de l’histoire de France. 

Richard Berry incarne ces avocats.  Sa performance est remarquable. On en oublie qu’il est seul sur scène défendant l’inconcevable. Tellement convaincant, il place le spectateur dans la tête des jurés. Son jeu fait transparaître l’ardeur d’un avocat pouvant parfois être seul contre tous et prêt à tout pour défendre ce qui lui semble être légitime : tout le monde a le droit à être défendu.

Avec une mise en scène sobre mais subtile, le spectateur comprend le contexte historique. 

Il ressent toute l’importance de ces plaidoiries qui ont marqué l’histoire de la justice française. Dans la lignée du documentaire, A voix haute on prend un extraordinaire cours d’éloquence et d’humanité.

 

 À partir du 12 septembre 2018

Avec Richard Berry 

Mise en scène : Eric Théobald

D’après Les grandes plaidoiries des ténors du barreau de Matthieu Aron

Théâtre Antoine

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.