One drop of truth

Allez hop, on décroche son stetson, on appuie sur la pédale wah wah et on se prend pour des cowboys en compagnie de trois frères qui s’y connaissent!

Ils ne se ressemblent pas vraiment les frères Wood. D’ailleurs le troisième larron n’est pas de la famille. Jano Rix, avec sa tête de premier de la classe, joue de tous les instruments et suit fidélement les aventures musicales du groupe.

Chris Wood se cache derrière une barbe et une basse tandis qu’Oliver laisse les cheveux descendre comme un rideau sur son visage long et mince. Les trois sont différents mais défendent une idée précise de la country ou de la musique traditionnelle américaine.

Il y a le bon accent, le gout du foin, les instruments acoustiques qui dépoussièrent les oreilles… on les imagine dans une grange pour trouver l’inspiration et la tranquillité.

Leurs chansons elles ne sont pas si tranquilles. Les gars ajoutent une bonne grosse dose de rock pour que le passé n’envahisse pas trop leurs compositions. Sur un air de country, ils construisent des petits hymnes énervés et spectaculaires.

On se fait avoir par leurs tronches de rednecks. Ils éclairent leur style avec une virtuosité qui surprend. On s’excuse de nos préjugés. C’est finalement des folkeux qui rêvent de grandes salles. Leur ambition les pousse à sortir de la zone de confort. Les paroles chatouillent et les rythmes nous font remuer le popotin… difficile de résister à ce trio qui espérons le va arriver à s’exporter. Il a visiblement l’envie d’effacer les frontières…

Honey jar records – 2019

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.