Les oiseaux par les grands maîtres de l’estampe japonaise, Anne Sefrioui, éditions Hazan

Dans un écrin de tissu rouge vif  s’ouvre devant nos yeux éblouis une envolée d’oiseaux, œuvres des plus grands maîtres de l’estampe japonaise.

La population des oiseaux, toutes de plumes de becs de beauté, se découvre pli après pli le long de ce leporello, autant de battements d’ailes pour approcher ce monde volant des passereaux, loriots, aigrettes et chouettes.

Saisis entre les fleurs, les bourgeons, les saisons, en mouvement ou endormis, seul ou en compagnie, chantant ou nous observant, les oiseaux forment une frise délicate et poétique. Nous assistons aux miracles de la nature, des miracles discrets, des miracles essentiels, que les maîtres de l’estampe japonaise traduisent en des finesses de dégradés, de détails et de vie.

Le livret qui accompagne ce grand souffle de liberté, écrit par Anne Sefriou, retrace l’histoire de l’estampe japonaise et le rapport étroit qui unit les artistes à la nature. Ici, nous sommes invités à pénétrer dans le monde du kacho-ga, « images de fleurs et d’oiseaux », le monde au-dessus de nos têtes, qui relie le ciel et la terre, ce monde de chants et de légèreté.

Chaque œuvre est le fruit d’une étroite collaboration artistique entre le dessinateur, le graveur, l’imprimeur et l‘éditeur, quatuor au service d’une œuvre raffinée, au service des oiseaux.

Auteur: Perrine Le Querrec

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.