Art-scène, Musical, Théâtre

L’écume des jours, Boris Vian, Claudie Russo-Pelosi, Lucernaire

Si vous aimez l’Écume des jours de Boris Vian, vous devriez être conquis par cette sympathique et dynamique adaptation théâtrale (et musicale) proposée par Claudie Russo-Pelosi au Lucernaire.

Dans la file d’attente, un type affirmait adorer ce roman qu’il prétendait avoir lu trente fois. Trente fois ? En ce qui me concerne, une fois aura suffi ! Autant les chansons de Boris Vian me font rire, autant j’ai trouvé ce livre barbant, avec ses faux airs fantastico-délurés. (Les « doublezons », le « pianocktail », le nénuphar dans les poumons et les autres trouvailles futuristes m’ont parues très factices.)

Mais alors, si tu n’aimes pas le bouquin, pourquoi donc es-tu allé voir la pièce, me direz-vous ? Oui, c’est vrai ça, pourquoi ? Sans doute parce que je suis joueur, toujours prêt (et prompt) à me laisser convaincre, et aussi parce que j’ai été séduit par la bande annonce.

Me voici donc en cette fin août, ravi d’aller au théâtre, et surpris de voir que le spectacle affiche complet, oui oui, vous avez bien lu, complet ! Une salle comble, incroyable, je n’avais pas vu cela depuis le monde d’avant. Il faut croire que le bouche à oreille a fonctionné à plein pour cette pièce qui joue les prolongations jusqu’à mi-octobre.

Il faut dire que ce spectacle présente d’indéniables qualités. Les jeunes comédiens (le spectacle est un projet de fin d’étude du Cours Florent) donnent tout ce qu’ils ont : ils chantent, dansent et virevoltent dans un tourbillon d’énergie à la Jim Carrey qui enthousiasme le public… sauf moi.

Pour ma part, j’avoue être passé à côté de la pièce et avoir été quelque peu fatigué par ce débordement de vitalité endiablée (et à mon avis un peu surjouée). Pour autant, je ne regrette pas d’avoir vu ces jeunes comédiens faire leurs premières armes sur scène. Et j’ai vraiment apprécié le personnage du Docteur, que j’ai trouvé assez irrésistible.

Jusqu’au 16 octobre 2022
Théâtre du Lucernaire, Paris VIème
Du mardi au dimanche, à 16 et 19 heures
Durée 1h15

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.