Lean on me

Noel approche. On peut penser à la dinde, à la buche ou aux cadeaux. On peut imaginer aussi une bande son idéale. Il y a de fortes chances que l’album de Jose James fasse le job.

Car le garçon est doué pour la cool attitude. Le jazz. Les expérimentations. Le look. Jose James a tout pour lui. A quarante ans, il dynamite tranquillement le genre en signant d’ailleurs avec Blue note, qui fait de plus en plus dans la pop. Et ce n’est plus un crime.

Le jazz s’émancipe de ses régles mais ne joue pas le refrain de la grande révolution. Jose James aime les digressions élégantes. Après un album pointu, le musicien fait preuve d’une simplicité déconcertante pour rendre hommage à Bill Withers.

Héros discret de la soul, Withers n’a jamais fait de vague mais écrit et chanté des chansons généreuses, mélodiques et universelles. Ses hymnes sont liées aux années 70. James et son groupe retrouvent cette saveur particulière, entre résignation et espérance. C’est souvent très beau. L’exécution n’est pas originale. Mais elle est souvent précieuse et respectueuse.

James défend donc un hommage poli mais jamais paresseux. Il y a de l’amour et une vraie émotion autour de la découverte. Jose James est passionné et assez passionnant. C’est un disque lové dans la passion de la musique. Il donne de l’espoir. Parfait effectivement pour la saison des fêtes!

Blue Note – 2018

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.