Musique, Rock

Le réconfort Rock, Eddie Vedder, Pinegrove, Ovlov

La meilleure solution pour résister au vent d’hiver, aux mornes idées et aux froides émotions, c’est encore le cocooning. Trouver des choses qui font plaisir. Des petites joies simples qui nous permettront de survivre à cette saison.

Eddie Vedder sort son troisième album. Dedans, on croirait à plusieurs reprises, qu’il se prend pour Bruce Springsteen ou Tom Petty. Pour le chahuteur chanteur de Pearl Jam, ça surprend un peu. L’énergie des débuts a laissé place à une sagesse qui l’amène à des compositions beaucoup plus modérées.

Loin de ses copains, Eddie Vedder est un chanteur assez classique. Heureusement pour lui et pour nous, c’est un sacré chanteur. Sa voix est magnétique et s’adapte à toutes les cadences. Il a l’art de nous planter des refrains dans la tête. Pour un bon moment. Ce disque pantouflard n’est pas du tout désagréable.


On peut penser la même chose de Pinegrove, petit groupe du New Jersey qui défend un rock qui avait sa place dans les années 90. Depuis dix ans, Pinegrove s’est beaucoup assagi.

On part d’un style alternatif pour arriver à des chansons plus calmes mais faites avec beaucoup de justesse. C’est donc du travail de pros. Un disque assez inattaquable donc un peu agaçant.

Les musiciens gèrent sans aucun problème un rock qui emprunte à la country et à des sons plus indés. Ça fait le job. A l’image de leur pochette et du titre de ce cinquième album, ils cherchent la quasi perfection. Souvent ils y arrivent. C’est carré.

On a donc le droit de préférer les apparences plus foutraques de Ovlov, groupe de rock plus débridé qui aime bien monter des murs de son et les détruire ensuite à coups de refrains pop ou de ruptures de sons.

Ils nous rappellent eux aussi les vieux Dinosaur Jr ou les aventuriers de Sonic Youth. Les guitares sont maltraitées mais pour parfaire des chansons rapides, astucieuses et qui surprennent à chaque écoute.

Pour un bon vieux quadra, ce rock qui se limite encore à la basse-guitare-batterie fait l’effet d’une bonne infusion devant un feu de cheminée. Ça manque peut être de fantaisie mais ça sent bon et ça réchauffe rapidement les esprits et les cœurs. En attendant la douceur et la nouveauté du printemps!

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.