Il était fou

Le rock de tréteaux fait son grand retour avec cet album heureux, passionné et passionnant.

Je vais m’adresser aux jeunes d’aujourd’hui. Il fut un temps où un rockeur ce n’était pas le gars qui remplissait les stades. Le vrai rockeur ne portait pas de cuir et avait depuis longtemps débrancher sa guitare d’un ampli. Le véritable rockeur indépendant et farouche défenseur de la liberté aurait plutôt tendance à respirer sa force avec un accordéon!

Et des copains. Pour la scène, deux trois trucs farfouillés ainsi que des brics et des brocs. Ce qui compte c’est la farouche conviction. C’est le plaisir de partager. C’est les nuits sans sommeil mais avec de la joie. Ce sont les amitiés artistiques. Le chagrin, c’est quitter cette scène justement ouverte à tous.

Il y a des années, les héros du rock ce furent les Têtes Raides ou La Tordue. Des punks au grand coeur. Dont on découvre seulement aujourd’hui la petite soeur. JUR. C’est une chanteuse catalane qui a fait sa carrière et des rencontres autour du cirque.

Elle a débordé sur tous les supports. L’art n’est pas compartimentée pour elle et ses amis. Les musiciens ne s’imposent aucune frontière. La musique de JUR est donc théâtrale et très expressive. C’est du théâtre de tréteaux et JUR respectent la grande tradition des saltimbanques.

La voix nous subjugue avec une aisance déconcertante. Les genres sont visités avec subtilité. La complicité s’entend sans cesse. La musique est complexe, riche d’expériences mais elle est évidemment populaire dans le bon sens du terme. Celui des Têtes Raides ou de la Tordue.

L’autre distribution – 2018

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.