First man

IL NE PERD PAS DE TEMPS LE PETIT DAMIEN CHAZELLE, QUI ENCHAINE DES FILMS AUSSI DIVERSIFIÉS QU’ADULÉS PAR LA CRITIQUE. POUR RAPPEL, IL A FAIT L’EXCELLENT « WHIPLASH » ET LE SYMPATHIQUE « LALA LAND » (QUOI QU’ON EN DISE). ON NE PEUT QUE CONSTATER SON ENVIE DE DEVELOPPER TOUT LES UNIVERS, MÊME SI CELA MANQUE D’UNE VRAIE SIGNATURE, DISONS QU’IL S’ADAPTE, ET QU’A CE NIVEAU, IL EST MERITANT.

DANS CE DERNIER EFFORT, C’EST LA VIE DE NEIL ARMSTRONG QUI EST A L’HONNEUR (SI ON VEUT). ON LE CONNAIT POUR AVOIR MARCHÉ SUR LA LUNE MAIS A PART CELA, ON NE SAIT RIEN D’AUTRE, IL FAUT BIEN L’AVOUER. MAIS A T-ON BESOIN D’EN SAVOIR PLUS ? C’EST BIEN LA QUESTION QUE JE ME SUIS POSÉE AVANT D’ALLER LE VOIR ET JE ME LA POSE TOUJOURS EN SORTANT.

FINALEMENT LE MYSTICISME DE NE CONNAITRE QUE L’EXPLOIT DE CET HOMME SUFFIT A L’APPRECIER. RENTRER DANS SON INTIMITÉ, ENLEVE EN FAIT, CETTE PART DE MYSTÈRE DE L’HOMME DERRIERE L’EXPLOIT HISTORIQUE ET CETTE IMAGE LEGENDAIRE QUE L’ON CONNAIT TOUS. C

A EN INTÉRESSERA SUREMENT D’AUTRES MAIS POUR MA PART, JE PASSE. EN PLUS CE N’EST PAS UN PORTRAIT SUPER FLATTEUR DE NEIL. CE N’EST PAS UN SUPER MARI, NI PÈRE (C’EST VRAI QU’IL A CONNU BEAUCOUP DE GALÈRES, MAIS BON…) IL EST LA A OBÉIR SANS BRONCHER.

TU LE SENS PAS HYPER MOTIVÉ NI EXCITÉ PAR SON TRAVAIL, IL FAIT CE QU’IL A A FAIRE ET VOILA. ON A PAS L’IMPRESSION QUE C’EST LE RÊVE DE TOUTE UNE VIE ! ON VA DIRE QUE DE LE FAIRE JOUER PAR RYAN GOSLING EST UN BON CHOIX, MÊME SI JE LE REGRETTE BIEN ÉVIDEMMENT (VOUS CONNAISSEZ TOUS MON AVIS DESSUS: AUSSI EXPRESSIF QU’UNE CHAUSSURE).

MAIS CA COLLE PARFAITEMENT POUR LE COUP. LE GARS EST INSIPIDE ET SANS RÉELLE AMBITION, NI ÉMOTION. CLAIRE FOY QUI JOUE LA FEMME DE NEIL, QU’ON NE CONNAÎT ABSOLUMENT PAS, N’EST PAS MAL, PAS DE QUOI SE RELEVER LA NUIT MAIS ELLE APPORTE UN PETIT (PETIT HEIN) PEPS AU FILM.

CÔTÉ DECOR SPATIAL, ON EST LOIN DE GRAVITY (FAUT PAS DECONNER QUAND MÊME, JE PENSE QUE VISUELLEMENT CA RESTERA MA RÉFÉRENCE ULTIME), MAIS C’EST VOULU. IL FAUT REMETTRE L’HISTOIRE DANS SON ÉPOQUE ET CA RESSEMBLE DONC PLUS A DES MAQUETTES DU MÊME EFFET QU’ « INTERSTELLAR ». MAIS ENCORE UNE FOIS LE FILM N’EST VOLONTAIREMENT PAS ACCES SUR L’ESPACE MAIS SUR L’HOMME DONC AUCUN PROBLÈME DE CE CÔTÉ LA QUI EST LOIN D’ÊTRE ESTHÉTIQUE.

ON N’EST PAS NON PLUS DANS L’EXCELLENT « LES FIGURES DE L’OMBRE » QUI POURTANT SUR LE PAPIER, S’EN RAPPROCHE PLUS. SON HISTOIRE A LUI NE M’A PAS PASSIONNÉ, ET LES DIFFERENTES ÉTAPES, DE PRÉPARATIONS PHYSIQUES POUR QUE L’HOMME POSE ENFIN SON PIED SUR LA LUNE, RELÈVENT UN CHOUÏA LE FILM QUI EST PASSABLEMENT FADE.

C’EST AUSSI INTÉRESSANT QU’UN GARS QUI VA FAIRE SES COURSES AU SUPERMARCHÉ DU COIN ! MÊME SI TOUTES LES SCÈNES LA HAUT SE RESSEMBLENT. LE MONTAGE EST SANS SURPRISE, DOMMAGE. LA MISE EN SCÈNE N’EST PAS TERRIBLE, IL Y A BEAUCOUP DE PLANS SACCADÉS EN CAMERA PORTÉE ET BEAUCOUP DE GROS PLANS. EN FAIT CE QUI MANQUE CRUELLEMENT A CE FILM C’EST UNE BONNE VRAIE TENSION ET L’EXCITATION CERTAINE ET CRESCENDO DU FINAL TANT ATTENDU ! MAIS ON EN EST LOIN.

IL NE SUFFIT PAS DE METTRE ARMSTRONG DANS UN SIMULATEUR POUR LE VOIR VOMIR APRES POUR ACCENTUER QUELCONQUES INTENSITÉS. ET PUIS LE FILM A BEAU DURER 2H20 (PFIOU), SON DÉROULÉ EST BIEN TROP RAPIDE. ON APPREND RIEN SUR LES CALCULS, LES METHODES DE VOLS, L’ÉQUIPEMENT…ET POURTANT EN UN RIEN DE TEMPS, NEIL EST CATAPULTÉ DANS L’ESPACE. COMME SI C’ÉTAIT DONNÉ A TOUT LE MONDE DE LE FAIRE.

MÊME LE FINAL QU’ON ATTEND, DONNE L’ILLUSION D’UN TRUC TOUT SIMPLE, ON EN OUBLIERAIT PRESQUE QUE DES MILLIONS DE PERSONNES L’ON SUIVIT PAS A PAS DANS CETTE EXPÉDITION ! ON A L’IMPRESSION QU’IL A LE CUL ENTRE DEUX CHAISES LE PAUVRE CHAZELLE. LUI QUI VEUT COMPRENDRE L’HOMME SE FOCALISE FINALEMENT SUR L’ASTRONAUTE ET QUAND IL VEUT SE POSER EN APESANTEUR, CA RETOMBE AUSSI VITE QUE C’EST MONTÉ.

FIRST SHIT, DÉSOLÉE DAMIEN MAIS Y’A UN DÉBUT A TOUT. IL A PROFITÉ DU SUCCÈS ET A PEUT-ÊTRE VOULU FAIRE TOUT TROP VITE. EN TOUT CAS, A DÉFAUT D’ÊTRE EN ORBITE, IL M’A CLAIREMENT PERDU DANS SON ESPACE TEMPS. UN PETIT PAS POUR L’HOMME MAIS PAS QUE !

AVIS AUX AMATEURS

Avec une chaussure, Claire Foy, Kyle Chandler et Jason Clarke – Universal – 17 octobre 2017 – 2h20

Auteur: Camille Joanny

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.