Extinction

Les productions Netflix sont souvent décevantes. Elles nous consolent pourtant de toutes les cassettes, que l’on prenait juste en regardant la jaquette, dans les vidéo clubs. Heureusement il y a des bonnes surprises comme Extinction!

Ca commence mal pourtant. Avec un truc qui imite un peu Bienvenue a Gattaca. Une société lisse. Des personnages désincarnés. Un monde moderne qui nous ennuie. Et bien entendu au milieu de tout cela, il y a un type qui se demande ce qui lui arrive lorsqu’il fait un cauchemar. Il a peur de ses émotions et surtout, il redoute une certaine véracité de ses songes mystérieux.

Et paf, il n’avait pas tort alors que tout le monde le trouve bizarre, même sa femme! La ville toute propre est salopé par une invasion venue d’ailleurs. Et le héros va tout faire pour sauver sa petite famille. Et à l’occasion, il va aussi comprendre pourquoi il fait des cauchemars!

Et ca nous fera une jolie pirouette narrative au milieu du film. Finalement les défauts du film sont gommés par ses surprises qui justifient presque le coté série B frileuse, douée pour l’imitation, de Extinction.

Michael Pena n’est pas le meilleur acteur du Monde mais il est attachant. Heureusement pour lui, il est aidé par Lizzy Caplan. Remarquée il y a des années dans Cloverfield (et déjà ses grands yeux faisait écran aux lacunes du film), elle confirme bien que sa beauté diaphane annihile nos critiques. On attend juste pour elle, un grand rôle sur grand écran.

En attendant, c’est de la sf sympathique, un peu fauchée, un peu paresseuse mais on vous le dit: netflix est le video club de notre époque!

Avec Michael Pena, Lizzy Caplan, Mike Colter et Amelia Crouch – Netflix – 1h35

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.