All that reckoning

Bon okay ca fait pas mal que l’on fait la route, durant les vacances. On fait un break. On prend une pause. On retrouve de vieux copains qui n’ont pas changé!

Les Cowboys Junkies! Vous vous souvenez ou pas? Un reprise sombre de Lou Reed, Sweet Jane, et surtout un album, The trinity Sessions, sorte country décalé et ambiance diaphane avec une voix féminine envoutante. Ca vous dit rien?

Pourtant le groupe a continué de vivre depuis ce succès incroyable et unique en 1988. Après le groupe a plongé dans le succès tout juste d’estime mais n’a jamais baissé les bras. Le groupe est toujours le même depuis sa création en 1985. La famille Timmins et leur meilleur pote. Margo chante avec sa morne voix de belles histoires et des aigres récits.

Le style ne bouge pas. C’est toujours assez lent. Mais c’est très beau. C’est épuré mais ca ne manque jamais d’efficacité. La tristesse se cache derrière des accords lancinants et des quelques guitares qui s’énervent de temps à autres, histoire de se rappeler les racines roots et country.

Les Canadiens de Toronto aiment les ambiances. Ils les soignent et cela s’entend encore sur ce 17e album. Tout de même! Ils atteignent désormais la cinquantaine mais la musique leur semble viscerale.

Après quatre années de silence, on apprécie les retrouvailles! Margo Timmins a toujours cette voix folle, qui fait dans la douceur mais pas que! L’originalité n’a plus vraiment le droit de citer mais on s’étonne d’entendre encore de telles ritournelles.

Bref, avant de reprendre la route, cette pause s’imposait!

Latent recordings – 2018

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.