Musique

A mettre sous le sapin



A Etat Critique, on se remet doucement du covid. Mais on est prêt pour fêter Noël. Peut-être que chez vous, dans l’isolement, vous avez redécouvert la nécessité de vous évader par divers moyens. Ici on vous conseillera la musique qui, par sa diversité, nous envoie un peu partout dans le monde, loin des problèmes sanitaires, des frontières fermées et de tous les soucis. Voici dix disques à offrir qui feront aimer cette bien étrange année!

10. Kiwi Jr – Cooler returns
Une bande de Canadiens se moque bien de la morosité et s’accroche à des refrains acérés. Ils font revenir l’insouciance d’un rock qui soigne encore ses boutons d’acné et se met joyeusement les doigts dans le nez. Et pourtant il y a un petit quelque chose de raffiné dans chaque morceau. Le retour du cool effectivement!

9. Geese – Projector
Encore une fois, on pourrait avoir mis la main sur un groupe de Brooklyn qui aurait la lourde tâche de sauver le rock mais on laisse le bénéfice du doute à Geese et son énergie juvénile. Geese a l’envie de foncer dans le tas. Seulement neuf titres dans ce premier effort mais avec son rythme trépidant et ses ruptures constantes, on est balancés dans une rafale de mélodies exaltées et exaltantes. Ils méritent un coup de projecteur.

8. Lightning Bug – A Color in the Sky
Audrey Kang se prend pour  la chanteuse des lointains Cowboys Junkies et organise elle aussi de jolies sessions musicales autour d’un feu au milieu des champs. C’est effectivement une invitation à se perdre dans la campagne, regarder le ciel ou écouter des guitares qui étirent le temps et le plaisir. La bouffée d’air frais!

7. Dodie – Build a Problem
Cette année, on a fait la rencontre de la petite sœur de Fiona Apple. Dodie est une jeune fille bien de son époque: névrosée des réseaux sociaux et inquiète de sa place dans le Monde. Vulnérable, ses chansons sont très sensibles mais elles révèlent des idées aussi simples que géniales. De tous ses problèmes existentiels, Dodie offre un album à la tendresse exceptionnelle.

6. Voyou – Chroniques Terrestres
Né à Lille, Voyou a grandi à Nantes: il connaît donc les soirées festives, arrosées qui se terminent dans les petits matins gris qui douchent les espoirs. Il préfère donc se taire dans cet album où les instruments prennent le pouvoir. Surtout sa trompette qui vient soutenir des rythmes urbains, des chansons heureuses et qui déconfinent à mort!

5. Mathieu Boogaerts – En Anglais
Exilé en Angleterre, le discret Mathieu Boogaerts continue de développer son écriture pleine de poésie et d’humour, mais cette fois-ci tout en anglais. Alors on retrouve son charme rétro qui rappelle Monsieur Hulot et sa candeur géniale. En anglais, il continue de travailler avec douceur cette pop bricolée mais terriblement sincère. Il revient ainsi en Majesté.

4. Japanese Breakfast – Jubilee

Sur la pochette de son album, Michelle Zauner joue avec son regard. Tout est question de point de vue. Avant, elle ressemblait à une triste chanteuse exorcisant ses douleurs. Désormais, il y a une lumière inouïe dans ses chansons qui piochent chez d’illustres aînées, de Kate Bush à Madonna. La pop standardisée explose par cette recherche de l’émotion juste, de l’espérance même fugace et l’on obtient un style hybride, fascinant et gourmand.

3. Baptiste W.Hamon & Bargagallo – Barbaghamon
On n’a pas eu le droit de voyager mais ces deux là se sont rencontrés malgré les restrictions. Barbagallo est le batteur frenchy de Tame Impala, en Australie. Baptiste W. Hamon joue au cowboy en France. La distance ne les empêche pas de faire un mini disque ensemble d’une fraîcheur inattendue. Entre chansons rétro et hymnes modernes, le duo s’offre une bonne tranche de pop épanouie. Un disque court qui donne l’envie d’une longue amitié.

2. Louis Jean Cormier – Le ciel est au plancher

Le meilleur chanteur français en ce moment est Canadien. Louis Jean Cormier avait signé un disque sensible il y a peu, il continue de développer un style bien à lui, armé d’un piano, avec une poésie musicale assez rare. Paroles touchantes, orchestrations à fleur de peau, structures originales, le ciel nous tombe sur la tête avec ce disque étrange et magnifique.

1. In the Heights – Bande Originale
Avec toute la pluie de mauvaises nouvelles qui bercent nos semaines, la légèreté d’une comédie musicale ne peut pas vous laisser insensible. Le nouveau génie du genre, Lin Manuel Miranda, a donc écrit une comédie musicale populaire et puissante. Tous les refrains donnent le sourire. Les rythmes sont ensoleillés. Les facilités cachent des morceaux de bravoure. Ce n’est pas le disque le plus raffiné de l’année mais certainement l’objet le plus euphorisant depuis l’arrivée du Covid. Le remède à tous vos soucis.

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.