Starcrawler

Encore une chanteuse qui n’a rien à envier à Iggy Pop ou les L7. On est tombé sous le charme en quelques notes et maintenant c’est l’amour fou… complètement taré même!

Elle a visiblement passé pas mal de temps à écouter les vieux disques de papa, les cd de grunge ou elle a streamé des choses un peu trash et très indépendantes. Arrow de Wilde n’est pas bien vieille mais elle a bouffé du lion: elle semble avoir tout connue!

La déchéance et la grandeur. Comme Iggy Pop. Ou Courtney Love. Comme tous les rockeurs et les rockeuses qui se sont attaqués aux régles bien établies. La demoiselle aux cheveux préxodydés veut choquer le bourgeois et rien de tel qu’un bon riff rageur, une fringue bien criarde et une voix rocailleuse pour dérouter l’auditeur, et plaire à tout ceux qui veulent se défouler par la musique.

Car Arrow de Wilde est bien entrourée: elle a un bon groupe. En Californie, il préfère l’ombre d’un garage plutôt que le soleil si célébré. Elle voudrait sortir d’une cave comme son idole, Ozzy Osbourne mais Arrow de Wilde et ses amis sont les nouveaux affreux du rock’n’roll. C’est T.Rex qui a mangé les filles de L7. Les références sont bonnes et donc digérées!

Les jeunes pousses de Starcrawler ont l’attitude mais on peut aussi dire qu’ils ont le talent. Leurs morceaux saccagent tout avec classe. C’est peut être démonstratif mais la blonde souris déglinguée arrive à nous faire peur entre des accords crapuleux et des textes extravagants, ce qui nous emmènent vers une sorte de glam punk qui a une classe folle finalement.

C’est le grand cirque. C’est la fête foraine. C’est le Freaks de Tod Browning. Ce sont les délires de Alice Cooper C’est tout simplement réjouissant!

Rough Trade – 2018

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.