Moi Tonya

LE FILM REVIENT SUR LA FAMEUSE CONFRONTATION QUI A MARQUÉ TOUTE UNE GÉNÉRATION, LA MIENNE COMPRISE. L ‘AFFRONTEMENT ENTRE LA CHOUCHOU DE L’AMERIQUE, NANCY KERINGAN RÉPONDANT AUX CRITÈRES PLUS SÉLECTIFS D’UNE SIMPLE ATHLÈTE, CONTRE TONYA HARDING, LA REBELLE REDNECK SUR GLACE, QUI DU FAIT DE SA PAUVRETÉ ET DE SA SITUATION FAMILIALE, A DU SE BATTRE PLUS QUE LES AUTRES PATINEUSES POUR EN ARRIVER LA.

TRIPLE AXEL BITCHE QUAND MÊME ! MOI TONYA, EST UN BIOPIC ORIGINAL, D’UNE VIE TRAGIQUE, POUSSÉE A BOUT PAR SA MÈRE, A LA DÉRIVE DU CHAMPIONNE SPORTIVE. LA MISE EN SCÈNE EST FABULEUSE, C’EST TRÈS BIEN FILMÉ, ENTRE FAUX DOCUMENTAIRE ET RÉALITÉ ARTISTIQUE.

C’EST RYTHMÉ, INTÉRESSANT ET MEME FUN ! TRÈS BELLE PERFORMANCE DE MARGOT ROBBIE QUI A TOUT DONNÉ POUR NE FAIRE QU’UNE AVEC TONYA, ET CA SE VOIT. C’EST UN PORTRAIT SANS JUGEMENT DE MORAL. C’EST JUSTE, LA PAUVRE TONYA CONTRE LE RESTE DE L’AMERIQUE.

UNE VIE BIEN MERDIQUE: UNE MÈRE EXECRABLE, UN MARI VIOLENT, UN QUOTIDIEN DE VIOLENCE VERBALE ET PHYSIQUE. CECI N’EST EN AUCUN CAS LE PROCÈS DE TONYA VS NANCY. L’HISTOIRE EST RAPPORTÉE ICI ET LA TRÈS HABILEMENT. UNE SCÈNE D’ACTU QUI A MARQUÉ UN INSTANT MAIS AU DELA DE CETTE FAMEUSE SCÈNE QUE L’ON ATTEND AVEC IMPATIENCE, ET DONT ON N’EXCUSE PAS LE GESTE, INTOLÉRABLE, MAIS ON COMPATÎT POUR NANCY AUTANT QUE POUR TONYA.

SI M’A VIE AVAIT ÉTÉ LE QUART DE LA SIENNE, LA FIN JUSTIFIE PEUT ETRE LES MOYENS BIEN QUE TECHNIQUEMENT ELLE N’A RIEN FAIT ET N’A SU QU’APRES COUP L’IMPLICATION DE SON ENTOURAGE ET “CA C’EST LA VÉRITÉ”. C’EST VRAIMENT UN EXCELLENT FILM, PLUS QU’UNE HISTOIRE, SUR L’ENVIE DE S’EN SORTIR ET DE SE TROUVER UN ÉCHAPPATOIRE.

ET QUOI DE MIEUX QUE LE SPORT POUR CELA MAIS COMME PARTOUT, LA JALOUSIE ET LA CONVOITISE EST UN VICE PRESENT. COMME DISAIT TONYA, ELLE VOULAIT JUSTE ETRE AIMÉ POUR CE QU’ELLE FAIT ET PAS JUSTE CE QU’ELLE EST. LA VIE DE NANCY A ETE BRISÉE 2 MN ( BON OK CA FAIT MAL ) ; CELLE DE TONYA, A VIE.

LE DESTIN D’UNE GRANDE CHAMPIONNE SOUMISE A UN JUGEMENT CRUEL. PEU IMPORTE CE QU’ON PENSE DE TONYA HARDING, LE TRIBUNAL L’A BANNIE A VIE DES PATINOIRES SOIT LA PIRE SENTENCE POUR UNE SPORTIVE ET UNE PASSIONNÉE QUI NE CHERCHAIT QUE RÉCONFORT MAIS COMME ELLE LE DIT SI BIEN , L’AMÉRIQUE DOIT AIMER MAIS DOIT AUSSI DETESTER.

ET TONYA A MALGRÉ ELLE FAIT PARTIE DES 2 CAMPS. LE FILM EST GRANDEMENT EMPORTÉE PAR MARGOT ROBBIE VRAIMENT FORMIDABLE DANS CE ROLE A CONTRE EMPLOI ET ALLISON JANNEY, EN MÈRE DE FAMILLE ABSOLUMENT DETESTABLE. LES SCÈNES DE PATINS SONT PARFAITEMENT CHORÉGRAPHIÉES, ON S’Y CROIRAIT, ON BOUGE AU MÊME RYTHME QUE LA LAME SUR LA GLACE. LA BANDE-SON EST ENTRAINANTE. C’EST SUREMENT LE BIOPIC DE L’ANNÉE, C’EST ÉTRANGEMENT DROLE ET FIN. CONTRAIREMENT AUX APPARENCES, C’EST UN TRES GRAND FILM QUI POURRAIT EN INTÉRESSER PLUS D’UN, ET PAS QUE DES AMATEURS DE PATINS A GLACE, DONT J’AVOUE FAIRE VOLONTIER PARTIE. MOI CAMILLE. J’AI ADORÉ ET VOUS SÛREMENT AUSSI.

AVIS AUX AMATEURS

Avec Margot Robbie, Allison Janney, Sebastian Stan et Paul Walter Hauser – 21 février 2018 – 2h

Auteur: Camille Joanny

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.