Jungle

C’était la révélation de l’été! Les journaux ont décidé qu’il s’agissait du groupe anglais qu’il fallait absolument connaitre pour ne pas se taper la fiche sur les plages ou dans les festivals. Jungle a donc hérité du titre officiel de “Découverte de l’été”

Bizarrement à l’écoute de ce premier de disque d’electro soul, on a tout de même l’impression que ce duo discret de Londres ne fait que recycler les sons à la mode. Certes, ils le font bien. On pourrait même parfois les soupçonner de lorgner sur nos artistes electro et la french touch. A Sebastien Tellier, il y a la voix haute. La discretion  forcée de Daft Punk et le gôut de l’aventure mixée comme les gars de Ed Banger!

On est flatté. Mais franchement il n’y a rien de nouveau dans cette collection de titres faite avec un vrai sens de la modernité, entre voix hauts perchées et bidouillages musicaux assez virtuoses. Une base très funky. Des touches bien electro et une présence vocale fluette mais omniprésente. Je ne sais pas vous, mais ce n’est pas non plus d’une grande nouveauté.

Il ne faut pas bouder son plaisir non plus! C’est plutôt agréable. Il y a effectivement assez d’exotisme, entre le savoir faire typiquement british et l’exotisme des inspirations pour faire le buzz durant l’été.

Après il faut bien dire que les deux têtes pensantes de Jungle possèdent la science du tube dansant ou presque. Mais pourtant le disque n’est pas non plus l’éclair de génie que l’on explique un peu partout. C’est bien. Ca peut faire transpirer. Mais cette Jungle est un peu trop parfaite pour être honnête! A suivre…

XL recordings – 2014

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.