Game over man!

Ha ha ha, Netflix et ses nanars, c’est du bonheur!

He oui, amateurs de spectacles déviants, rien de tel qu’un petit abonnement à Netflix pour se faire plaisir. On ne comprend plus bien ce qu’il se passe dans le monde de la distribution, mais les plate-formes ont le grand mérite de devenir la niche des produits honteurs, des films ratés et des navets assumés.

C’est le cas de Game Over Man, un truc parodique produit par Seth Rogen, qui rejoint l’écurie Netflix après l’intrépide Adam Sandler. Les blagueurs pouet pouet ont trouvé leur refuyge. Donc l’ami Rogen aide ses copains à faire des comédies graveleuses et qui l’assument, Man!

Dans Game Over Man, tout se passe en dessous de la ceinture. On y parle de caca, de zizi et tout fluide qui sort du corps. On fume de la drogue et on dit des choses horribles avec un ton farceur. Mais il ne faut pas crier trop tôt à la subversion. Game Over Man est un film crétin.

Il s’amuse à parodier Piège de Cristal mais il n’invente rien. Les blagues qui sentent le slip, sortent surtout de vieux placards. Le trio comique est une version délavé de Seth Rogen, sans nuance mais avec plein d’idées bêtes derrière la tête. Ils ont bien la bonne idée de sortir de vieilles gloires comme Daniel Stern, Rhona Mitra ou Shaggy, ce qui fait bien marrer.

Mais autrement c’est de la grosse blague d’obsédé sexuel. Sous couvert d’immmaturité salutaire, on se prend une vague de mauvais goût absolument ahurissante. On se noie sous un magma scatologique servi par des artistes contents de rester au stade anal. Game Over, man! La partie est bien trop longue pour être défendable!

Avec Adam Devine, Anders Holm, Blake Anderson et Neal McDonough – 2018 – netflix

Auteur: Le Z au Top

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.