El Bar

Décidément ca le passionne les jeux de massacre. L’Espagnol Alex de la Iglesia continue de disséquer les défauts de ses contemporains à travers un récit malin et acide.

Alex de la Iglesia adore détruire les conventions. Il aime choquer. Il s’attarde sur les contradictions de ses personnages. Il est sans pitié et c’est ce qui rend son cinéma si essentiel. Il n’essaie pas de plaire. Il défend son coté misanthrope avec une hargne qui forme une filmographie admirable de rigueur et d’originalité!

Son cinéma est peuplé de marginaux grandioses, de héros psychotiques, de névrosés assassins, de belles plantes carnivores… On ne sait jamais trop à quoi s’attendre quand on est en face de l’un de ses films. Evidemment cette sensation est bien trop rare!

Donc El Bar (Pris au Piège en français) installe un échantillon de la société espagnole dans un petit bar de quartier. On y trouve la jolie fashionista, la vieille bique, la propriétaire capricieuse, le clodo céleste, les cadres stressés ou le bobo arriviste… Du beau monde qui se retrouve coincé lorsqu’un évènement inattendu vient perturber leur pathétique quotidien.

Virtuose, Alex de la Iglesia maltraite le huis clos avec sa caméra virevoltante qui est toujours aussi à l’aise pour décrire une communauté d’animaux humains, qui vont bien entendu se déchirer. On retrouve ainsi tout le fiel de Mes chers Voisins et Le Crime Farpait.

Les acteurs sont exemplaires et donnent de leur personne pour permettre au cinéaste de gratter le vernis du savoir vivre ensemble. C’est parfois hystérique mais les énormités du cinéaste sont assumées et ne sont pas une expression de la facilité. Depuis son tout premier film en 1992, De la Iglesia a toujours aimé poussé le spectateur jusqu’à la folie. C’est la qualité de son cinéma timbré et surtout flamboyant.

Car au delà du discours désormais attendu, El Bar propose des idées de cinéma, des cadrages soignés, des jeux à la subtilité ludique. On s’amuse beaucoup avec De la Iglesia. Son cinéma plait car il tente d’être complet et ne cherche jamais l’indifférence. Franchement, allez rentrez dans ce bar: vous allez vous régaler!

Avec Blanca Suarez, Mario Casas, Carmen Machi, Terele Pavez… netflix – 2017

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.