Deadpool 2

NOTRE ANTI-HÉROS SCHIZOPHRÈNE, SANS PEUR ET SANS REPROCHE PRÉFÉRÉ EST BIEN DE RETOUR DANS CE DEUXIÈME VOLET INCLASSABLE.

LES CASCADES ET LES BASTONS SONT TRÈS BIEN MAIS JE M’ATTENDAIS À UN PEU PLUS, ÉTANT DONNÉ QUE C’EST RÉALISÉ PAR DAVID LEITCH, « UN DES MECS QUI A TUÉ LE CHIEN DE JOHN WICK » (ET ATOMIC BLONDE). C’EST DRÔLE DANS LE GENRE DEADPOOL (BAH OUI QUI D’AUTRE !? CA C’EST BIEN UNE BLAGUE QU’IL AURAIT PU FAIRE).

J’AI TROUVÉ CA UN PEU MOINS DRÔLE, EN TOUT CAS AU DÉBUT! CA MET UN PEU DE TEMPS A VENIR. PAR CONTRE C’EST VRAIMENT PLUS TRASH ET GLAUQUE ET SURTOUT, D’UNE EXTRÊME VIOLENCE, UN « BON FILM FAMILIAL » QUOI.

CA DÉGOMME DANS TOUS LES SENS, CA SAIGNE ET CA TRANCHE DE PARTOUT, VRAIMENT DE PARTOUT, CA SE PLIE LES MEMBRES EN 50 . LES SITUATIONS ALLIANT AUTO-DERISION ET DÉCALAGE, ENTRE L’HÉROÏSME ET LE FOUTAGE DE GUEULE DES AUTRES MARVEL, FOX ET MÊME DES DC, SONT TOUJOURS BIEN PRÉSENTS ET C’EST CE QU’IL FAIT LA FORCE ENCORE UNE FOIS DE CE FILM.

IL VA MÊME GLISSER DES PETITES RÉPLIQUES SPÉCIALES « INFINITY WAR », JE VOUS RAPPELLE QUE JOSH BROLIN JOUE THANOS DANS AVENGERS ET AUSSI « CÂBLE » DANS DEADPOOL, DE QUOI VANNER GRATUITEMENT ET FACILEMENT VU QUE DEADPOOL NE SUIT AUCUNE RÈGLE.

IL Y A AUSSI TOUTES LES RÉFÉRENCES VERBALES ISSUES DE LA CULTURE POP, J’AI BEAUCOUP AIMÉ CELLE DE « SARAH CONNARD » ET « LE BASIC DE L’INSTINCT » EN PARTICULIER. SANS OUBLIER LE PETIT CLIN D’OEIL PERSONNALISÉ, APRÈS GREEN LANTERN DANS LE 1 DEADPOOL SIGNE RYAN REYNOLDS DANS LE 2.

ET PUIS QUITTE A SE FOUTRE DE LA TRONCHE DES X-MEN, AUTANT S’Y ALLIER ET CRÉER LA TEAM X FORCE AVEC EUX, ALORS OUI CE NE SONT PAS LES MEILLEURS, ET CA ON LE SAIT DEJA, IL Y A D’AILLEURS UNE SCÈNE TRÈS TRÈS FURTIVE AVEC LES « VRAIS » QUI EST VRAIMENT DRÔLE.

MAIS NOTRE DEADPOOL EST DÉSEMPARÉ, AU BOUT DU TROU COMME IL AIME LE DIRE, IL EST « TELLEMENT DARK QU’IL POURRAIT ÊTRE UN DC » ET DANS CE VOLET IL VA BEAUCOUP PLUS LOIN QUE DANS LE PREMIER . Y’A DES SÉQUENCES TOO MUCH A MON GOUT MAIS TELLEMENT INATTENDUES QU’AU FINAL, ON S’ADAPTE, COMME LUI EN FAIT, AU FUR ET A MESURE.

LE CÔTÉ MOINS DU FILM EST QU’IL RESSEMBLE DE PLUS EN PLUS À UN X-MEN, CERTES EN MIEUX MAIS IL PERD SA VALEUR AJOUTÉ DU PREMIER, D’ÊTRE UNIQUE. J’ADORE CE PERSO, J’AIME CE QU’ILS EN FONT AU CINE, MAIS IL ME MANQUE TOUJOURS UN JE NE SAIS QUOI POUR KIFFER A FOND, JE LE PRÉFÈRE TOUT SEUL EN FAIT.

C’EST PEUT ETRE L’HISTOIRE QUI ME PLAIT MOINS AUSSI AVEC JUSTEMENT CES MUTANTS PRÉSENTÉS, MAIS CA RESTE DU GRAND N’IMPORTE QUOI BIEN GÉRÉ. LE POST GÉNÉRIQUE EST VRAIMENT TRÈS DRÔLE D’AILLEURS, A NE PAS MANQUER. IL Y A DES PETITES LONGUEURS DES PETITS MOMENTS DE SOLITUDE ET MÊME SI LA SURPRISE DU PERSONNAGE DEADPOOL A FORCÉMENT DISPARU, ÇA FAIT TOUJOURS PLAISIR DE LE RETROUVER DANS DE NOUVELLES AVENTURES ET JE NE VOIS VRAIMENT PAS POURQUOI S’EN PRIVER.

IL NOUS PROUVE QU’IL A UN CŒUR QUI BAT GROS COMME CA ET QUE DERRIÈRE SES ENVIES DE VENGEANCE, PROPRE A CHAQUE ANTI-HÉROS ET BIEN IL Y A AUSSI BEAUCOUP D’HUMANITÉ ET CA C’EST PAS DONNÉ A TOUT LE MONDE !

AVIS AUX AMATEURS

Avec Ryan Reynolds, Josh Brolin, Morena Baccarin et Julian Denison – 20th century fox – 16 mai 2018 – 2h

Auteur: Camille Joanny

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.