Ant man et la Guepe

Pour les fêtes, il y a mille choses à offrir mais nous, on revient sur le film Marvel qui nous a bien rire et surtout qui n’a pas oublié d’être un vrai spectacle de cinéma.

Puisque dans ses pages, on a souvent critiqué la marvelisation des films hollywoodiens. C’est vrai que l’on en a assez des héros en collants qui doit assumer de grandes responsabilités parce qu’ils ont de grands pouvoirs et qui doivent sauver le Monde de diffèrentes menaces souvent venus d’ailleurs.

Bref, tous les producteurs veulent leurs franchises de super héros et tous les films se ressemblent un peu trop désormais. On n’attendait pas grand chose de la suite de Ant Man. Le premier était potable parce que Edgar Wright a passé pas mal de temps sur le projet et le réalisateur de Shaun of the Dead est un bon artisan. Il n’a pas réalisé le film mais son successeur s’est bien servi de ses idées. Réalisateur de petites comédies, Peyton Reed assure le job et il confirme tout le bien que l’on pensait de lui avec cette suite beaucoup plus intelligente que les autres productions Marvel.

Effectivement, la grande idée du film est de se penser comme une comédie romantique. Paul Rudd et Evangeline Lilly se chamaillent durant deux heures à coups de répliques cinglantes et drolatiques. Tous les protagonistes ont des problèmes de coeur dans cet épisode. Tout est histoire de relations compliquées, amoureuses ou filiales. Avec des bastons tout autour.

Et finalement cela fonctionne à merveille car Peyton Reed célèbre l’innocence et la candeur de la comédie romantique mais aussi de la science fiction. On pense beaucoup aux oeuvres de Richard Fleischer mais aussi celle de Jack Arnold. Le réalisateur avait déjà fait le coup avec Bye bye love, comédie vintage et rétro. Ici, les ressorts sont vieillots mais ils ont plutot de la gueule et de l’humour surtout.

D’ailleurs on s’étonne de voir un spectacle bien imaginé avec tout ce que peut inclure un héros qui peut être microscopique ou gigantissime. Les séquences d’action sont déroutantes parce qu’elles sont pleines de fantaisie. On oublie presque la nature industrielle du projet. Cette suite est réjouissante du début à la fin. On en a marre des super héros mais ce film est l’exception qui ne confirme pas du tout ce constat… On en redemande!

Avec Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas et Michelle Pfeiffer – Marvel studios – 2018

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.