We Got It from Here… Thank You 4 Your Service

Après De la Soul, A Tribe Called Quest rappelle que le rap peut être une question de mélomanie et d’envie!

Cela faisait 18 ans que le groupe de Q-Tip avait coupé les vannes d’un flow soul, post jazz et particulièrement généreux. Depuis on sait que le coté obscur du Bling Bling a bel et bien gardé la guerre. Jusqu’à la nausée, le mauvais goût! Nos oreilles saignent bien trop souvent dès qu’une nouvelle sensation déboule sur nos platines.

On va jouer les vieux cons dans cet article mais qu’est ce que ca fait du bien d’entendre des musiciens dans un genre massacré par David Guetta, qui lorgne de plus en plus vers la dance et les sons synthétiques! Quand des rappeurs invitent Jack White, Elton John ou encore Andre 3000, on peut être sûr que l’on a en face de nous un trio amateurs d’abord de musiques!

Cela s’entend rapidement. Les premiers titres nous renvoient à la culture jungle qui régnait sur le genre au début des années 90. Plus que les samples, ce sont les instruments que l’on entend autour du trio devenu duo après la disparition du fondateur Phife Dawg. Mais la révolution du groupe résiste à tout.

Jamais belliqueux, toujours réfléchi, le rap du groupe nous emmène dans une belle ballade urbaine, où le groupe ne se concentre pas sur la détresse sociale ou la misère américaine. Une si longue attente récompensée de la sorte, c’est assez rare pour être signalé. Le temps n’a pas usé le talent de A Tribe Called Quest.

L’album est incisif. Le jazz et les touches electro ont même le droit de citer. Mais il y a chez eux, cette science exceptionnelle de faire cohabiter les styles au delà de toutes les barrières. Le groupe est plus un touche à tout qu’un nom de l’histoire du Rap. On dirait encore des petits nouveaux, trop brillants et trop sincères. C’est d’une fraîcheur inattendue!

A tribe Called Quest vit bel et bien dans son époque. Ils dépassent les clivages et les stéréotypes. Les prestigieux invités restent à l’ombre de leur immense créativité. Leur musique est assez unique. Leur rap est encore excitant et aventureux. C’est peut être leur dernier album mais c’est à coup sûr un petit coup de maître.

Epic – 2016

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.