Vous m’emmerdez ! / Les Ogres de Barback / (Irfan 2014)

ogres emmerdez

 

 

 

Les Ogres fêtent leurs 20 ans : retour aux sources !

 

-Papa, il est où Pitt Ocha ?

-Écoutez les enfants, les Ogres ce n’est pas que Pitt Ocha. Les Ogres de Barback, c’est aussi un groupe de chanteurs avec des chansons qui racontent des histoires. De vrais textes. Tenez, regardez la pochette.

Vous m’emmerdez ! ?

-Oui… bon. D’accord…Et alors?… C’est du texte, non ?… Allez… Filez que j’écrive cette chronique. Ah, ces mômes…

– Mais papa euh ! Tu l’as mis où l’album d’avant, Pitt Ocha ?

– Il est là mon cœur… Mais pas fort le volume ! J’écoute le nouvel album !…  L’auteur pense « Oh, vous m’em…! …Tiens,  je vais commencer comme ça la chronique… »

 

Vous m’emmerdez est un album anniversaire de 16 titres qui revient aux sources. N’hésitant pas à laisser parler Georges Brassens en introduction de Pages de ma vie -« une chanson doit être confortable »- les Ogres rendent clairement hommage à Brassens et Renaud qui ont forgé la jeunesse du groupe. Les textes sont coupés au couteau et s’ancrent volontairement dans le style de ces deux pamphlétaires en n’oubliant pas l’anarchisme de Ferré.

Musicalement, si la guitare sèche est souvent présente- hommage oblige- les arrangements et les couleurs musicales sont variées, conformément au parcours et à l’ouverture d’esprit du groupe. Le duo avec Les têtes Raides électrifie l’album, Murabeho Imana apporte une douceur africaine, Amarisi Amari une couleur Chat noir chat blanc digne de Goran Bregovic.

On retrouve la tendresse de Renaud dans Coup d’poids dans la gueule, émouvante chanson retraçant la vie d’un homme, on entend la plume de l’irrévérencieux et impie Brassens dans Vous m’emmerdez. Les chansons sont très bien écrites. Les paroles pamphlétaires sont là. Écoutez Sadique et Sévère, sur le poids de la religion ou Condkoi, chanson comique sur la rencontre avec un flic pour vous en convaincre.

Cet album anniversaire généreux, rempli d’amour et d’humour donne envie d’aller en concert chanter avec le groupe ou de prendre sa guitare dans son salon pour rejouer certains titres. La liberté de ton du groupe contraste avec les soupes F.M. qui inondent les radios les plus écoutées. Les Ogres sont des artistes indépendants qui pensent librement avec talent. A écouter et à soutenir !

 

– Papa, finalement, je peux t’emprunter le nouvel album ? Elles sont trop bien les chansons Condkoi et Dos Miné!

– Bien sûr chouchou ! Et tes devoirs ?

– Papa…

– Ok…

Auteur: Sébastien Mounié

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.