Une aventure, La Boca Abierta

argazkia-la-boca-abierta-kalealdia-2014-wpcf_440x586

Clown, danse et musique : un spectacle plein de tendresse et de joie qui illustre l’aventure de la vie. A voir.

Sous un maquillage léger, Anne Kaempf et Lior Shoov campent deux personnages attachants. Avec leur talent de clown, de musicienne, circassienne et danseuse, elles captent l’attention. Par leurs expressions du corps comme du visage et leur sens de l’improvisation, elles racontent une histoire.

Mêlant leurs univers artistiques, elles filent la métaphore d’une relation naissante. Des heures complices aux heures de fuite, de la symbiose à la confrontation. Dans des costumes masculin-féminin, l’une veut enseigner à l’autre et découvre tout ce que l’autre a à lui apprendre. L’autre admire l’une pour tout ce qu’elle sait et ignore les doutes qui l’assaillent en silence. Elles se rapprochent puis s’éloignent, vont chacune de leur côté pour mieux se retrouver.

Rares sont les clowns qui parlent. Ces deux-là ont le sens des mots. Tantôt pour soi, tantôt pour l’autre, en monologue intérieur ou adressé au public, ils font jaillir la poésie. Sous forme de lettre ou en chanson, ils sont plein de grâce. On y perçoit les maladresses, les gestes gauches et la délicatesse.

La musique rappelle l’univers de la bande originale de Juno ou de Once. Le sens des percussions corporelles de Lior Shoov est aussi remarquable que celui de Faada Freddy. Extra.

Elles mettent toute leur âme dans cette aventure et c’est très beau. Bravo.

Jusqu’au 14 avril 2015

Théâtre de la Cité internationale

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.