Tutu, Chicos Mambo, Bobino

 

tutu

Une ode à la danse complètement déjantée. L’autodérision au masculin cartonne à Bobino. Allez rire !

Vous voulez voir un joueur des All Blacks danser en tutu? Découvrir une nouvelle chorégraphie de Dirty dancing avec un porté encore plus mémorable ? Ou encore une ballerine sur pointe suivie à la trace par une lignée de cygnes excités ? Les Chicos Mambo sont là pour vous.

En vingt tableaux, six danseurs d’une beauté sculpturale revisitent l’univers de la danse. Du classique au hip hop, du tango à Pina Bausch, du rythmique à l’acrobatique, ils maitrisent tous les styles et s’en amusent.

L’amour de la danse transparait de leur humour désopilant et la salle comble de Bobino semble le partager. Petits et grands, néophytes comme experts rient autant qu’ils applaudissent. Les chorégraphies parsemées de clins d’œil humoristiques alternent avec des solos à l’esthétique soignée.

Dans des costumes et accessoires réussis de Corinne Petitpierre, ils passent de petit rat de l’opéra à fruit et légume, de cygne blanc à Patrick Swaize. Leur ton décalé plait, leur technique époustoufle. Avec autodérision et conviction ils tordent le cou aux a priori des hommes ayant épousé la carrière de danseur professionnel.

À l’occasion des 20 ans de sa compagnie de renommée internationale, Philippe Lafeuille a redoublé d’imagination pour offrir au public un nouveau spectacle aussi étonnant qu’impressionnant. On comprend les prolongations. Profitez-en !

Jusqu’au 17 janvier 2015

à Bobino

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.