Tout va bien

Aujourd’hui un type orange et colérique prend les commandes de l’Amérique. On grelote sur notre vieux continent. Un tsar russe se voit bien comme le nouveau maître du Monde. Sinon y a t il des raisons de sourire?

Bah oui, c’est ce que nous ordonne Allegriazz  alias Graziela Bertero en intitulant son disque Tout Va Bien! Allez, on se fait plaisir. On rêve d’un monde meilleur et on espère sans arrêt. Elle, en tout cas, se fabrique un jazz rien que pour elle et cette volonté fait chaud au coeur.

Dans chaque chanson, on devine la jubilation non dissimulé de cette chanteuse qui a lancé ce projet sur une plateforme de Crowdfunding et qui a fait du charme à des complices de Juliette pour réaliser son disque de jazz rien qu’à elle.

Elle croit en elle et juste pour cela, on admire la démarche. Musicalement, c’est assez standard mais toujours parfaitement exécutés. Bertero et ses amis ressuscitent un jazz assez enthousiaste.  Le vocal en version française n’est plus très à la mode mais cela fait toute la différence. C’est déconcertant puis on devient attentif aux textes, délicieusement mélancoliques mais jamais tristes. C’est fait sans cynisme. Elle nous le suggère à tout instant: tout va bien.

Il est vrai qu’à la fin de son disque, on a oublié les clowns tristes qui dirigent la planète, les températures basses et tout ce que peut nous chagriner. Elle gomme avec sa voix les soucis et ses musiciens convoquent un jazz clair et abordable. Bref, nous sommes dans de très bonnes conditions pour retrouver le sourire.

Voilà c’est cela notre nouvel ordre mondial: l’optimisme!

Kokopélé – 2015

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.