The Third

Le trio vintage découvre le monde moderne. Leur troisième album devrait convaincre le grand public et décevoir un peu les fans de la première heure!

La famille Durham est totalement fréquentable. Deux soeurs et un frère qui connaissent tout de la musique old school, du folk traditionnel au blues ancestral. Pas bien vieux, le trio reprend avec gourmandise ses styles si datés pour de longues chansons originales aux influences rétros et sympathiques!

Leur second album les a fait connaître. On aimait bien le coté foutraque et joyeusement anarchique. Pour leur troisième essai, tout est beaucoup plus ordonné. Il y a encore les cuivres un peu jamaïcains et cette guitare au son clair qui sautille de morceau en morceau.

Mais c’est Mick Jones qui a pris les commandes de la production. Ca ne rigole pas avec l’ancien Clash. Il apporte une véritable organisation au trio. L’efficacité est là. La spontanéité du précédent disque est gommé: il reste ce mélange habile entre tous les styles vintage pour un rockabilly réjouissant d’un bout à l’autre du disque.

Mais le groupe a un peu perdu de son charme dans l’histoire. Le producteur est rigoureux: ca vire à la démonstration au détriment du plaisir et de la fraternité qui explosaient dans l’effort précédent. Mais il ne faut pas bouder non plus son petit bonheur de musique fifties.

Le son est plus propre. La production semble plus confortable. Mais le voyage dans le temps se produit tout de même. Le contrat est rempli. Avant par des amateurs gourmands; désormais par des professionnels bien encadrés!

Sunday Best – 2015

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.