The Voices

Marjane Satrapi vient de la bande dessinée. Pour son nouveau film, on devine ses premiers amours. The Voices aurait pu être une réjouissante farce: juste une série B statique!

The Voices est une comédie d’horreur. Un choix surprenant pour l’auteur de Persepolis. Marjane Satrapi s’est exportée aux Etats Unis pour se confronter à la culture américaine, si intrigante mais passionnante. Elle tire vers une figure majeure de la série B et du thriller: le serial killer.

Il a la tête de Ryan Reynolds, bellâtre au regard vide comme une baignoire trouée. Il travaille dans une usine qui fabrique des éléments de salle de bain. Il est un peu mystérieux pour ses collègues. Il n’est pas insensible au charme d’une comptable anglaise. Cela suffira à réveiller chez lui d’étranges pulsions et nourrir des discussions avec son chien bienveillant et son chat sauvage.

Satrapi revisite donc l’esprit de Psychose et toute la descendance sanguinolente. C’est un film d’atmosphère. A trop travailler les images et les détails souvent savoureux, le film se coince dans une mécanique froide où Satrapi fait plus preuve de cynisme que de passion.

C’est dommage car esthétiquement les images sont belles. Les corps sont drôles. Mais il y a peu d’humanité, juste des bonnes répliques (10 ans de psychanalyse en dix secondes, belle réflexion sur le métier) et des conventions traités avec un peu trop de recul pour y découvrir une véritable honnêteté.

Finalement la réalisatrice ne fait pas rire mais ne fait pas frémir non plus. The Voices, avec son concept plutôt intéressant, avait tout d’une belle promesse mais déçoit. La fable est un peu lourdingue. La réalisatrice ne célèbre pas les clichés: elle les coince dans des kitscheries qui finissent par agacer à force de répétitions et un coté théâtral ennuyeux. Un peu de liberté, c’est ce qu’aurait dû amener l’iconoclaste réalisatrice: on découvre un spectacle tristement statique. Aussi plat qu’une planche de bédé!

Avec Ryan Reynolds, Gemma Arterton, Anna Kendrick et Jacki Weaver – Le Pacte – 11 mars 2015 – 1h40

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.