Super Nany, Jason, Brenda et les autres…épisode 1

Souvenez-vous, il n’y pas si longtemps, vous étiez célibataire, seul, vous fumiez de la drogue de type cabani, vous buviez de la bière, vous jouiez toute la nuit à FIFA sur votre PS3 dans votre studio près de Valenciennes tout en écoutant du heavy metal et vous arriviez la tête dans le froc à l’usine, mais personne au grand personne pour vous faire le reproche d’avoir pissé à côté de la cuvette et le soir si vous vouliez vous faire pousser le bide affalé comme une loque sur votre canapé Conforama premier prix, bah vous pouviez.

Puis, lors d’une soirée tunning à la Tchounga Night, gratuit pour les filles jusqu’à minuit, un verre acheté un verre offert, si tu conduis bois du jus de fruit, apparition en guest pour 3 chansons de Ken’V, puis Strip-tease bonus d’une hardeuse locale vue dans « Artoise moi bien fort j’suis pas ta mère, quoique… », vous avez fait la connaissance de Jennifer, apprentie coiffeuse au salon Infini’Tif de Tourcoing, blonde aux racines pourpres comme vous aimez, des prédispositions mammaires comme vous aimez, un string rose bonbon avec une vie autonome apparente comme vous aimez.

Ni une ni deux, vous l’avez draguée comme un guedin, tout ça a fini dans la Clio Sport GTI sur le parking derrière le Auchan, coup de foudre, coup de kekette, prend ta cannette touche la belette.

Elle avait 17 ans, vous en aviez déjà 29, il fallait rattraper le retard, tout ce temps perdu devant les matchs du RC Lens, toutes ces années, sans amour avec un A comme Anavientlàquej’t’attrape j’vatemettreunepétée.

Oui mais voilà, 17 ans, en âge de Tchounga Night tunnning, c’est déjà pas si jeune ; alors, très vite Jennifer a arrêté son apprentissage chez Infini’Tif, a pris un job de caissière chez Lidl route de Valenciennes ZAC sud, a ramené son sac et sa déco Hello Kitty à votre studio, vous êtes allés tous les deux à la Banque Postale pour voir si c’était ben possib de faire un prêt, un pavillon au terrain sans pelouse et aux murs intérieurs jaune casto vous tendait les bras et la bourse ; let’s go, le ménage et le trousseau étaient formés.

Mais la Jennifer, les 18 ans approchants, voulait, et c’est bien normal, avoir un voire deux voire trois voire quatre enfants, et très très vite. Dans les règles de l’art et pour lui permettre bientôt 9 mois de règles de retard, vous avez fait un mariage en grande pompe : Photos de mariés sur une moto Kawazaki prêtée par Fred, dit Kiki, l’avant-centre du club du FC Portugal Nord, un bon copain d’enfance à la moustache fine et au cuir râpé ; location de la salle des fêtes Pierre Bachelet, réservation de DJ Stef3000 (élu meilleur DJ du Benelux sud en 2002), service traiteur façon buffet campagnard orchestré par Michel et Michelle Dugounet de « Dugounet traiteur& pieds de cochon », amis intimes des parents de Jennifer, tout le monde bourré dès 22h30, 50L de Valstar enquillés, on fait tomber la chemise à 3h du mat’, gâteau de mariés sur « Allumez le feu » de Johnny, témoins du mariés avec un écusson texan en guise de cravate, le tout sur chemise à carreau rouge et marron, magnifique.

Mariage passé, lune de miel au Look Club Voyages Leclerc de Houlgate, vlatipa que tous les soirs, Jennifer, qui, la plénitude aidant sûrement, a déjà pris quelques kilos pour désormais finir sa croissance à 1m56 pour 79kgs, vous grimpe dessus comme une sauvageonne, car oui, rappelez vous, elle veut un enfant, voire deux voire trois voire quatre.

Bingo, en 5 ans, verront le jour les petits Jason (blonds, coupe playmobil, chambre Cars2), la petite Brenda (rousse, nez péguy the groigroin, chambre Princesse des Neiges, oui, Reine c’était trop cher chez Baboo), et double bingo royal au bar, les jumeaux Aydan et Rayan.

Au début c’était cool d’être pôpô mais là , faut avouer, vous commencez à regretter sérieusement les périodes PS3 Tchounga Night, bière de table et heavy metal.

Pis, pour nourrir la portée de loups, vous avez demandé à faire des heures sup’, vous attaquez à l’usine à 4h du mat’, vous finissez à 16h30, Jennifer n’en branle plus une, au sens propre et figuré du terme, les chambres sont en bordel permanent, vous ne voyez plus Kiki, Kéké, JC, Jean-Mi et Titi, les copains du foot, qui, année après année ont mystérieusement disparu des radars ; vous maigrissez à vue d’œil, pendant que la Jenni, bah elle, elle enfle comme un ballon Dragon Ball Z de la braderie de Lille ; votre salle de bain ressemble à une arène de chez Prénatal en moche, vous sentez que votre dulcinée lâche l’affaire, l’envie de lui mettre des grandes baffes dans la gueule ne vous effleure plus mais vous démange carrément, sans compter que son jogging noir à bande rose bah vous commencez à avoir du mal et pas qu’un peu.

Bien évidemment, que Jason pisse toujours au lit à l’aube de ses 6 ans, joue à Warrior Battle 8 sur votre vieille PS3 jusqu’à 22h30 sans que personne ne lui dise rien, passe encore, mais que Brenda découpe le canapé aux ciseaux de cuisine quand sa mère a le dos (large) tourné, et que les jumeaux se frappent à sang tous les jours, ça, c’est plus possib’.
Alors, avant d’exploser en vol, de burn-outer comme un fou, de sombrer dans la Villageoise, vous décidez de faire appel à Super Nany, et ça, oui ça, nous verrons ça dans l’épisode 2.

J’vous embrasse quand même, dis donc vous avez une sacrée vie de merde mon garçon…

Auteur: Romestebanr

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.