Space Oddities – 1975-79

Attention album kitsch, aux sources de la musique électronique et responsable de pas mal de poilades!

C’est le genre de disque qui fait franchement rire. Musicien hors pair, Jean Pierre Decerf n’a jamais connu la gloire et le succès. Brillant arrangeur, il fut dans les années 70, un pionnier dans la maltraitance de synthétiseurs et d’autres machines électroniques qui faisaient de la musique en imitant un vieil ordinateur de 20 kilos! Mais il a su en tirer le meilleur comme le résume cette anthologie assez jouissive!

Avec des titres comme The Orion Belt ou Blazing Skyline, on devine qu’il avait la tête dans les nuages et qu’il devait apprécié les délires psychédéliques de King Crimson ou de Pink Floyd. Mais dans ses créations, il y a mis du sexy, du frenchy, du moustachu: ses chansons pourraient être dans un bon porno de l’époque avec du poil et des polissonneries.

On ne veut pas dénigrer néanmoins les efforts de l’artiste. C’est assez original et finalement le disque offre un autre impression. Evidemment c’est vintage mais les influences jazz sont là et effectivement ce disque est un vrai dépaysement grâce à ses envies de rock prog. C’est de la bonne musique, à prendre au sérieux.

On se rend compte que les rois de la French Touch y ont trouvé un vivier d’inspiration. Les années 70 sont concentrés sur une dizaine de chansons assez irrésistibles et fortement marquées par les expérimentations sonores de Jean Pierre Decerf. Pour les aventuriers de la musique, ce disques est quasiment une découverte archéologique!

Bad born records – 2015

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.