Son

Voilà un drôle de gus qui fait plaisir à entendre! Ecolo, écorché, ébahi, Vincent V pourrait faire le v de la victoire car son album est plus que convaincant.

C’est un type qui est tombé dans le rock quand il était petit. Il en fait son métier. Il est resté bien longtemps à l’ombre des géants. Il tente en toute humilité d’attraper un peu la lumière. Il a écrit et réalisé ce disque avec le sens de la tradition et le besoin de tout y mettre.

C’est donc un joli exercice de pop rock comme peu d’auteurs français osent. Il va même plus loin, il mélange l’anglais et le français. Ses envies se bousculent à travers les mots mais aussi les arrangements, souvent mélodiques et cajoleurs.

Il dénonce la société de consommation, la pollution et tout ce qui l’inquiéte sans faire dans la démonstration grotesque. Il donne des contours pop échappés des années 80 (les « bonnes » années 80, celles de l’Irlande conquérante avec les meilleurs groupes du Monde).

Son style est entrainant. Il y a de la conviction et des choix. L’homme s’est construit sur des héros et des découvertes tout au long de sa vie. On les devine dans ces titres un peu trop humbles mais toujours authentiques. Il a bati sa musique sur des voyages et le disque peut se voir comme une invitation à regarder ailleurs. Il y a que des bonnes choses dans cet album courageux, simple et assuré!

2017

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.