S’il se passe quelque chose, Vincent Dedienne, Petit Hébertot

vincentPremier spectacle solo d’une valeur montante. Mise à nu audacieuse et prometteuse.

Comédien repéré dans Je marche dans la nuit par un chemin mauvais et chroniqueur sur Canal + dans la biographie interdite, Vincent Dedienne s’est lancé à 28 ans dans son autoportrait. Risqué mais désarmant de sincérité.

Dans une succession de sketchs et de souvenirs, Vincent Dedienne raconte des histoires de sa vie. Il nous ouvre son monde tantôt réel tantôt imaginaire. Il passe de la sœur de Marie-Antoinette à une conseillère Pôle emploi. Là où il est le meilleur : dans l’imitation des étudiants de son école et le souvenir d’un amour blessé .

Quelques défauts restent cependant à gommer. L’intérêt de ce que Vincent Dedienne raconte varie. Certains passages embarrassent, d’autres ennuient. L’ensemble manque parfois de rythme. Mais on retient un remarquable sens de l’autodérision et un art de la vanne qui fait beaucoup rire. Sans compter un charme qui séduit largement.

On sort avec un petit regret. Vincent cherche l’attention du public mais ne parvient pas encore à entrer en dialogue avec lui. Il précise d’emblée que toute interaction est interdite. Pourtant un téléphone tombé par mégarde sur scène permet d’entrevoir sa capacité d’improvisation avec les réactions des spectateurs.

S’il se passe quelque chose regorge de dynamisme et de moments d’émotion. Pour sûr il va s’en passer des choses dans l’avenir de cet artiste. A suivre.

Jusqu’au 03 janvier 2015

au Petit Hébertot

Durée : 1H25 Plein Tarif: 26€ Chômeurs-étudiants : 16 €

www.vincentdedienne.fr

 

 

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.