Settle

Sorti il y a un an, le disque des frères Lawrence a fini par vaincre l’hexagone avec ses hits electro, élaborés avec élégance!

C’est encore une histoire de frères. Deux petits Britanniques qui se sont mis à mixer ensemble et ont découvert la formule secrète du son à la mode, qui sera écouter dans les salons de coiffure pour hipsters, les magasins à la mode et dans les bonnes soirées.

Guy et Howard Lawrence ont la musique dans la peau. Parmi leurs potes, on croise le trio de London Grammar ou Sam Smith, valeurs montantes de la musique anglaise. Dans leur premier opus, pas mal de monde vient faire coucou pour dire qu’ils connaissent ces rois du bidouillages électro.

Au début, c’est surtout l’efficacité que l’on entend. On comprend que l’Europe se soit rapidement mis à danser sur ses tubes. On s’étonnait de la résistance de la France. Un an après la sortie du disque, on danse sur When a Fire Starts to Run ou l’efficace You & Me! Deux gros tubes de notre temps avec des gros beats et des effets empruntés à la house et tout le savoir faire typiquement anglais. Il faudrait tout de même sur cette facilité qu’a le Royaume Uni à nous dégoter des champions de la pop, sous tous ses aspects.

Même si ce n’est pas votre tasse de thé (facile facile), Settle est bien abordable et offre de quoi se réjouir. C’est parfaitement exécuté et Disclosure propose de l’electro pour tous, avec des structures assez pop, plutôt que de jouer le grand huit sonore à la manière d’un David Guetta sans imagination. Franchement, ce disque est vraiment réussi!

Cherry Tree – 2013

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.