Les rois de la galette sur D8 ou le reportage qui a changé ma vie.

galette

Après les événements que la France vient de subir, il est évident que la prise de conscience journalistique renaît, une envie forte d’investigation de toutes les chaînes, de reportages de terrain, de prise de risque absolue, d’un nécessaire investissement dans les entrailles des secrets, là où ça se passe ! Finis les marronniers ! vive les révélations loin de Nabila et des derniers artisans fabricants de sabot en poils d’huitre près de Vesoul dans le 13h de TF1 !

C’est en ce sens, dans cette logique, dans cette envie, dans cet élan, que dis-je, dans cette guideline, dans ce renouveau du reportage que l’ami Guy Lagache et son émission qui porte haut les couleurs de ce qu’est le journalisme à la française, sans barrières, sans frein, j’ai bien sûr nommé « Enquête d’actualité » sur D8, a décidé, embarquant toute sa rédaction (doivent être 4) dans un truc de malade, de déglingo foufou, oui, allez prendre les risques les plus brulants pour faire « Dans les coulisses des rois de la galette »…fallait oser !

Pour mémoire, « Enquête d’actualité » est une sorte de « Capital », mais version l’économie pour les nuls, avec un zest de « Zone interdite », mais en version sans zone et encore moins interdite, saupoudrée « D’enquête exclusive », les putes de Bangkok en moins, qui, une semaine sur trois propose un reportage dans les coulisses du RAID, une autre semaine sur trois une enquête sur les coulisses du GIGN et la dernière semaine sur trois une enquête au cœur des urgences de Seine-Saint-Denis. Attention attention, cela n’a absolument rien n’a avoir avec « Au cœur de l’enquête » également sur D8 ou « Enquête d’action » sur W9 ou encore « Au cœur de l’actu exclusive de l’action interdite » sur NT9TF5RMC89 qui, eux au moins sont originaux en proposant une semaine sur trois un reportage dans les coulisses du RAID, une autre semaine sur trois une enquête sur les coulisses du GIGN et la dernière semaine sur trois une enquête au cœur des urgences…de MARSEILLE !!! ça change tout bordel.

Bon Guy Lagache donc ! Donc mon Guy s’est dit, on est des foufous, on va tout péter et comme on dit au baby foot Epiphanie !

Alors là mes lapins en sucre, accrochez-vous. Lancement du reportage, mon Guy, beau gosse mèche à la Delahousse, regard genre me présente pas ta meuf sinon elle part avec moi et en plus elle aura la garde des mômes, te dresse le tableau de ce qui va te scotcher les fèves au fonds de la glotte, un reportage exclusif de 30 minutes sur « Les coulisses des rois de la galette »…non non ! pas dans les coulisses des mecs qui vomissent leur vodka-red bull à la sortie des boîtes à 4h du mat, un truc dans les méandres de la pâtisserie à base de frangipane ! Oui messieurs-dames !

Vous vous doutez bien qu’allongé sur mon pieu, un dimanche aprèm, la casquette NY vissée sur les oreilles et la bouche pâteuse d’un lendemain arrosé, j’étais comme un taré à me dire que j’allais vibrer sa mère !

Ca n’a pas loupé.

Les mecs, grands reporters de terrain, quasi-kamikazes de la caméra cachée dans le sac à dos, commencent à planquer devant un entrepôt de fabricant de galettes surgelées en région parisienne…là tu te dis que ladite usine doit être une plaque tournante de cocaïne et qu’ils alimentent les banlieues chic de panam en fournissant les doses dans des galettes…bah non…le camion se charge de 100aines de galettes que tu manges avec mamie-papy-les collègues avec le coup de cidre pas bon qui pue qui va bien…

La chasse est lancée, 5h32, 1ère livraison, une supérette dans le 18ème, oh bordel ! Quoi !!!! Les superettes se font livrer des galettes surgelées…la fin d’un mythe, vous vous doutez bien que les larmes ont coulé le long de mon string panthère. 5h46 « Et là, surprise, notre équipe découvre que c’est une boulangerie-pâtisserie qui vient d’être livrée et qu’il est possible que le brave boulanger-pâtissier ne fasse pas lui-même toutes ses galettes » !!! C’t’angoisse…

Fatalement, en bonne journaliste d’investigation qui a fait la Syrie, le Vietnam, la corée du nord, tu penses bien que la fille elle se déboite pas, et hop, l’aprem elle retourne sur les traces du crime, elle entre dans la boulangerie en caméra cachée et ose tout de go « Madame, est-ce que vos galettes sont faites maison !!! » haaaaannnnnnnnnnnnnnnn ! la folllllleeeeeeeee ! Et la boulangère, en face, peur de rien « Oui » ! Du coup, pas née de la dernière pluie journalistique, la nana de D8 redit, maligne « Vous êtes sure sure sure ? » ; et la boulangère « Bah oui oui oui»…haaaaannnnnnn, le suspens de malade !!!

Après quoi, la fille prend son téléphone et appelle un fournisseur de galette surgelée qui lui lâche tout « Oui, en effet, des fois, on livre des boulangeries » !!! Hannnnnnnnnnnnnn !!! L’enquête de fouuuuuuuuuu !!!

Re-après quoi, Guy Lagache t’annonce que tu vas de suite entrer dans les coulisses des coulisses de la fabrication des fèves de tout genre et que une fève, tenez vous bien, moi j’étais sur le cul, ça coûte 23 centimes et que ça se revend 56 !!!! Ohhhh mais merde.

Bon voilà, le tout pendant 45 minutes d’émission, vous me croyez ou pas, mais j’ai fini par regarder Les Experts Miami, c’était hyper moins violents en terme de révélation.

Vivement la chandeleur pour un reportage sur les coulisses du sucre en poudre.

J’vais pisser,

A la semaine prochaine,

http://www.d8.tv/d8-docs-mags/pid5198-d8-en-quete-d-actualite.html

Auteur: Romestebanr

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.