Regression

Alejandro Amenabar, c’est un peu le réalisateur que tu n’attends plus, puisqu’il fait un film tous les cinq ans mais que tu es content de retrouver parce que tout de même, il est l’auteur de Les Autres, Agora et autres petites productions marquantes!

L’Espagnol s’américanise dans ce thriller horrifique au casting typique d’acteurs américains en manque de reconnaissance et de stars un peu à la ramasse comme Ethan Hawke et Emma Watson, qui d’ailleurs, devrait peut être arrêter de jouer, ceci dit en passant!

Avec eux, au final on assiste plutôt inerte à un film, mi thriller, mi horreur qui n’est pas du tout abouti. La première moitié est longue. Plus que vue et revue. Il n’y a rien de nouveau dans la mise en scène ou dans l’écriture. La musique est ultra convenue et constitue à elle seule, un vilain cliché du cinéma iconographique à tendance satanique! Rien que ça!

Pour la seconde partie, le concept s’est malgré lui essoufflé de lui-même, à trop vouloir nous embarquer dans une histoire puis finalement dans une autre. C’est dommage car le concept de Regression est intéressant mais il est mal exploiter par le film.

Tout va trop vite, sans vraiment d’explication. Certains passages sont intrigants et bien pensés mais il ne se passe pas grand chose: on s’ennuie ferme du début à la fin et on ne se prend pas au jeu de la croix « à l’envers ». Le sujet a cumulé pour ma part bien trop de mauvais films. Et je viens peut être de voir le dernier!

« J’ai une croix satanique gravée sur le corps, c’est grave docteur? » Non ce n’est pas grave mon enfant mais en fait on commence réellement à s’en foutre. Le film se termine sur une idée générale que le bien, le mal, Dieu, le diable sont pas si éloignés que ça, exprimés de la même façon et s’est vraiment lassant surtout de la part d’Amenabar.

Je passe donc mon chemin (de croix), celui de la répemption, du pardon ou de la cruauté. On verra dans cinq ans en espérant qu’Alejandro Amenabar fera de même!

Avec Ethan Hawke, Emma Watson, David Thewlis et Devon Bostick – Metropolitan filmexport – 28 octobre 2015 – 1h45

Auteur: Camille Joanny

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.