Old Salt

Ils sont barbus. Ils aiment jouer très fort. Ils sentent fort la sueur et le houblon. Venez donc à la rencontre de ce sympathique groupe de heavy comme on n’en fait (presque) plus!

Ils ont des charmants surnoms: le chanteur porte le sobriquet de Valient Himself. Derrière lui, les musiciens se nomment Lucian, Voiden ou Eiden Thorr. Il y a même le Dr Professor Nitewolf Strangees. Ils ont tous le même look: des vestes sans manche en jean, des poils partout sur la tête et des tatouages en pagaille. Ils ont des tronches de trolls de Caroline du Nord!

Ils ont des fans car ils sont connus pour leur look soigné et leurs albums aux dessins rarement jolis. Finalement, ils cultivent un certain mauvais goût du hard rock avec une candeur qui forcerait presque le respect. Les gaillards de Valient Thorr sont des petits rigolos qui aiment bien la bière, le volume poussé à fond et les refrains faciles à brailler.

Franchement ils sont très sympathiques. Mais musicalement, ca vaut quoi? He bien, ce sont des joyeux drilles d’un heavy metal old school. C’est une bande de rigolos. Ils jouent bien. C’est propre. Bizarrement il est difficile de les prendre au sérieux. Pourtant les guitares sont parfaitement aiguisées pour découper des riffs énervés.

C’est peut être dans la production. On a l’impression d’être dans un garage. Malgré leur dix ans de carrière, le groupe fait penser à une copie pas fraîche de ZZ Top, hésitant entre boogie rock et heavy héroïque. C’est un parti pris mais cela fait tout de même un peu foutraque tout ça. Des copains bourrés à la bière qui braillent dans un micro, c’est sympa dix minutes mais on se lasse vite…

Napalm records – 2016

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.