Mira

Dans la banlieue chic des Yvelines, on a vu naître la french touch et toute une ribambelle de gamins obsédés par des sons vieillots, charmants, sans vulgarité et lyriques. Gush est un groupe de rock des Yvelines. Leur style est donc vieillot et charmant. La production est soignée et il y a de l’ampleur dans leurs compositions.

Evidemment il y a eu dans leur premier disque, un fond d’electro et pas mal de funk mais leur pop anglo saxonne avait de quoi faire sautiller le plus boiteux des amateurs de musique. C ‘est encore plus vrai sur Mira, leur second effort. Xavier, Vincent et les autres travaillent ce goût du revival. On pensait aux Beach Boys: désormais ils pourraient être les descendants des Bee Gees.

Ils empruntent beaucoup à leurs voisins Phoenix: c’est résolument vintage. Au point de transcender les emprunts. Les musiciens accentuent donc leur pillage étudié de la disco et de quelques tics musicaux des années 70. Le chanteur aurait même tendance à se prendre pour Prince. C’est culotté.

Les harmonies vocales sont toujours aussi respectables. Les rythmes nous entraînent facilement sur un dance floor où l’on voudrait être John Travolta dans La fièvre du samedi Soir ou Staying Alive. C’est un disque qui pourrait vous accompagner dans vos vacances au soleil. C’est chaleureux. Hélas, le groupe a un peu perdu de son originalité. On aimait bien le coté bricolé et plus sauvage du premier disque. Ici, c’est calibré, pesé et peut être un peu trop pensé. Mais ne boudons pas notre plaisir: cela ne empêche pas de secouer son popotin sur leurs chansons savantes et enthousiastes.

Cinq7 Wagram – 2014

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.