Lucrèce Borgia à la Comédie française

borgia_1

Guillaume Gallienne incarne le rôle-titre de Lucrèce Borgia, cette femme sanguinaire, fille de pape incestueuse. Sublime moment de théâtre à la Comédie Française. Vibrant d’émotions.

Avec l’actualité des questions de genre, le succès de Guillaume, les garçons à table, la victoire d’une chanteuse barbue à l’Eurovision, il fallait bien l’audace et l’intelligence de Denis Podalydès pour réussir un tel pari : donner à un homme le rôle de Lucrèce Borgia.

Pour la cinquième fois sur les planches de la Comédie française, l’histoire de Lucrèce Borgia captive. Mais pour la première fois sous les traits d’un homme. Et quel homme… L’entrée en scène de Guillaume Gallienne est majestueuse. La gondole au crépuscule, les palais vénitiens en moucharabieh,  les costumes Christian Lacroix,  tout concourt à transporter au cœur de l’Italie de la Renaissance. Ses intrigues, ses crimes, ses passions nous sont révélés sous un ciel orageux.

Chaque comédien porté par l’excellence de la troupe s’est approprié son personnage dans sa force et sa fragilité. Guillaume Gallienne en Lucrèce, Christian Hecq en Gubetta et Eric Ruf en Don Alphonse sont impressionnants.  Guillaume Gallienne bouleverse dans la force des émotions qu’il véhicule : l’amour, le réveil du sentiment maternel, le désir de repentance.. Sa diction donne toute puissance aux mots de Victor Hugo dans le tragique comme l’ironie. On sent l’effroi, le désarroi, l’amour dans son visage. Il ose, il se donne et nous on vibre. Une remarquable performance théâtrale.

Denis Podalydès  a salué la grandeur de Victor Hugo ayant consacré sa vie « contre l’intolérance, les sceptiques, les ricaneurs ». Il signe ici une mise en scène brillante et inventive qui lui fait honneur… Sa Lucrèce révèle l’humanité dans ce qu’elle a de pire : meurtres, incestes, adultère. Et pourtant au milieu de l’ignominie, les hautes valeurs d’honneur, de courage, de sacrifice révèlent le cœur humain.

La petite histoire veut que la pièce créée le 2 février 1833 fut le moment de rencontre du poète avec Juliette Drouet qui deviendra sa maitresse pendant 50 ans. Nul doute que cette Lucrèce Borgia entrera aussi à sa manière dans l’histoire.

Du 24 mai 2014 au 20 juillet 2014

LUCRÈCE BORGIA

Victor Hugo

mise en scène Denis Podalydès

www.comedie-francaise.fr

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.